Des "villages préférés" à préserver

13 juin 2017

Sélectionnées ce soir par l’émission de France Télévisions, les communes de Bellême et de Bèze sont en concurrence avec onze autres villages de France pour recevoir le titre honorifique de "village préféré des Français 2017". Si cet événement est une merveilleuse opportunité pour mettre en lumière la beauté du patrimoine de nos régions, c’est l’occasion pour nous de rappeler la fragilité de certains héritages du passé. Les villages de Bellême et de Bèze en sont l'illustration.

On retrouve ainsi deux projets de restauration dans la cité médiévale de Bellême en Normandie. Cette commune de l’Orne, installée sur un éperon rocheux au beau milieu du parc naturel régional du Perche, se distingue par un patrimoine historique et architectural très riche. Ses nombreuses façades colorées, son marché historique et son ancien château ont forgé la réputation de ce village de 1616 habitants.

La porte Saint-Sauveur, appelée le Porche par les Bellêmois est le vestige d’une des plus grandes forteresses du royaume de France avant son assaut en 1229. Aujourd’hui en mauvais état, une partie du Porche menace de s’effondrer et exige une restauration urgente. (Cliquez ici pour plus d’infos sur le projet)

L’Eglise paroissiales de Saint-Sauveur nécessite elle aussi des financements afin de restaurer l’architecture intérieure, l'ensemble des ouvrages de l'édifice et certains objets artistiques. (Plus d'infos ici)

Autre candidate au titre honorifique, la petite commune bourguignonne de Bèze, située en Côte d’Or, possède elle aussi de nombreuses traces de son passé. Célèbre pour son village médiéval et ses anciennes abbayes, cette commune a vu sa fréquentation augmenter suite à la découverte d’une rivière souterraine en 1950 et à son ouverture au public en 1972. Les murs de soutènement, qui longent la route menant aux grottes illuminées, menacent de s’effondrer. (Plus d'infos

Médias