L’architecte a rendu son diagnostic

22 nov. 2017

Figure majeure du paysage vernonnais, la collégiale souffre de graves pathologies ! L’architecte en chef des Monuments historiques a rendu son diagnostic : le plan de sauvetage proposé nécessite l’implication du plus grand nombre…

Depuis près de dix siècles, la Collégiale Notre-Dame s’inscrit dans l’environnement vernonnais et accompagne
les grands moments de la vie de ses habitants au rythme des baptêmes, mariages et obsèques.

Victime d’inondations, rescapée de la Révolution française qui décapita néanmoins toutes les statues de sa façade, globalement épargnée par les bombardements, elle semble résister à toutes les épreuves. Pourtant, la situation est loin d’être rose…

Dès sa prise de poste en tant que maire adjointe en charge du développement durable, Nicole Balmary tire la sonnette d’alarme. En explorant les parties cachées de l’édifice, elle constate de nombreux désordres, tant sous
la toiture que sur les terrasses, sans parler des traces d’humidité et des montagnes de fientes qui s’étalent à tous les niveaux du bâtiment.

L’an passé, des chutes d’éléments avaient contraint la ville à interdire l’accès à la chapelle du Rosaire. Et nul ne
peut ignorer le niveau d’encrassement dont tout l’extérieur souffre…

Les dons pour la fondation permettront aux particuliers et aux entreprises de défiscaliser.

Diagnostic et financement

En 2016, l’équipe municipale entame simultanément deux actions complémentaires. Pressentant que le coût des
restaurations sera colossal, elle lance la Fondation Vernon Patrimoine, destinée à lever des fonds dans le secteur privé pour compléter les financements publics.

En quelques mois, 13.000 euros sont récoltés. « La sauvegarde du patrimoine municipal est une priorité pour les
Vernonnais et leurs élus. C’est un devoir de mémoire et de respect de notre histoire locale », explique Alexandre Huau-Armani, maire adjoint en charge de la culture et de la ville numérique, qui a présidé à la création de la fondation.

Parallèlement, un audit de la Collégiale est confié à l’architecte en chef des Monuments historiques Richard Duplat
(voir Vernon Direct n°50). Son diagnostic est sans appel…

Des travaux trop longtemps différés.

Vieillissement des toitures, dégradation très avancée des couvertures en terrasse, pierres qui se délitent, présence
de fientes favorisant le développement de la végétation et son enracinement, infiltrations d’eau…

La liste des travaux à mener, établie par le spécialiste est impressionnante et on ne peut s’empêcher de regretter que
l’église n’ait pas bénéficié de plus d’attention dans les mandats précédents. « Plutôt que du rafistolage, il est temps de
prendre nos responsabilités avec un projet global de restauration », déclare Alexandre Huau-Armani.

De son côté, Nicole Balmary positive : « À présent, les urgences ont été identifiées et le budget des premiers travaux
est prévu. Nous allons pouvoir les entamer sans attendre ».

Pour que chacun prenne la mesure de l’ampleur des travaux, l’architecte Richard Duplat présentera publiquement
son diagnostic du bâtiment, ainsi que le plan d’action à mettre en oeuvre. Ce sera également l’occasion de redécouvrir
la Fondation Vernon Patrimoine et tous les avantages qu’elle peut procurer, notamment en matière fiscale pour
les particuliers et les entreprises.

+ D’INFOS : Suivez les travaux en direct sur www.vernon27.fr/sauvonslacollegiale/

Médias