Journée « donner, sauvegarder, s’émerveiller » à Saint-Gilles-du-Gard

5 mars 2018

   Le samedi 10 mars aura lieu une manifestation des plus intéressantes dans la ville de Saint-Gilles (Gard) ! En voici la description, transmise par l’équipe du service patrimoine de Saint-Gilles :

   Depuis un an, la Ville de Saint-Gilles s’est engagée dans un ambitieux programme de restauration de son abbaye romane. Le point de chantier le plus spectaculaire est celui de la façade occidentale, connue dans le monde entier pour ses nombreuses sculptures, évoquant la Passion du Christ, les apôtres, Abel et Caïn... Plusieurs entreprises œuvrent depuis des mois pour nettoyer, consolider, protéger et mettre en valeur cette façade, du soubassement jusqu’au campanile du clocher.
 
La campagne de mécénat populaire autour de la restauration de la façade occidentale, en collaboration avec la Fondation du patrimoine, a déjà permis de réunir près de 60% des fonds espérés. Elle a mobilisé plus de 50 particuliers et près de 10 entreprises et associations, mais les prochains mois seront décisifs pour le succès du projet et chaque participation compte.

Le samedi 10 mars 2018 se déroulera la journée « donner, sauvegarder, s’émerveiller ». Pour toutes les personnes curieuses de découvrir l’abbatiale autrement, ce sera l’occasion d’entrer dans les coulisses du chantier de restauration. Ouverte à tous, cette journée sera ponctuée de conférences, visites et rencontres qui lèveront le voile sur la façade pour révéler l’envers du décor. Juste avant le démontage de l‘échafaudage programmé à partir de mi-mars, venez profiter de la dernière occasion de découvrir ce patrimoine autrement… 

Toutes les manifestations sont gratuites. Vous trouverez le programme de la journée en pdf joint à cette actualité.
 
Au plaisir de vous voir le 10 mars !

Lien utile : http://saint-gilles.fr/restauration-de-l-abbatiale-tous-mecenes

 

Petit rappel sur l’abbatiale de Saint-Gilles :
   L'abbatiale de Saint-Gilles est un bel exemple de l'art roman local. Sa construction débute au 12e siècle et se découpe par phases sur plusieurs siècles. Elle fut précédée par d’autres églises et témoigne de la richesse de la ville à cette époque. En effet, la situation économique dès la fin du 11e siècle de Saint-Gilles, due notamment à son port, permettent aux moines du monastère attenant de démolir les trois églises préexistantes pour construire un édifice plus vaste : il fallait de la place pour accueillir la foule de pèlerins venus se recueillir sur la quatrième étape la plus fréquentée du chemin de Saint-Jacques -de-Compostelle.

L'abbatiale a persisté jusqu'à nos jours mais pas indemne : elle a subi plusieurs restaurations au cours du temps et a connu différents conflits, tels que les Guerres de Religions et la Révolution. Aujourd’hui il ne reste que quelques partis d'origine, dont la façade occidentale et son magnifique portail tripartite. Cet ouvrage du 12e siècle est une chef-d’œuvre de la sculpture romane. Les scènes sculptées, tirées de l'Ancien et du Nouveau Testament, donnent la vedette au Christ, représenté sur les trois tympans. Ces sculptures peuvent d'ailleurs être vues comme un manifeste des points essentiels de la doctrine catholique contre les thèses défendues par les prédicateurs cathares. À cela s'ajoute une influence de l'antiquité dans les ornements et dans l'ordonnance de la façade.


Liens utiles pour la datation de l'abbatiale et pour sa description.