L'église de Bouchamps-lès-Craon est pleine de surprises !

8 avr. 2019

Le travail d'enlèvement de repeints se poursuit dans l'église Saint-Pierre de Bouchamps-lès-Craon et a donné lieu à de nombreuses découvertes.

Tympan Est

Les 8 et 9 mars 2019 a eu lieu l'enlèvement du repeint qui recouvrait en totalité le tympan Est dans l'église Saint-Pierre. Ce repeint était constitué de peinture à l’eau et pigments violets qui avait certainement été appliquée lors de la dépose de la chaire et rénovation de l’église, comme « couche de propreté » sur un décor abîmé qui ne pouvait techniquement être restauré à l’époque. Cette action de dégagement a laissé apparaître un décor losangé aux armes de la Commune de Craon, entouré d’une frise, comme déjà visible sous l’entrait, sur ce même mur.

Lors de sondages, il avait été constaté qu’au minimum 50% du décor devait manquer. Or il s’avère que c’est plutôt 65 à 70% du décor qui a disparu. La reconstitution est possible, il suffit de calquer les décors en place en partie basse et de faire une partie pochoir et une partie poncif. 

La reconstitution prévue est donc de 25 à 30% supplémentaire de ce qui était estimé !

Toutefois la totalité des décors a déjà été consolidé par injection de caséinate de calcium, les lacunes ont été colmatées, et un badigeon de chaux teinté a été passé en préparation des fonds.

Lors de l’enlèvement du repeint une frise a été découverte, disposée au-dessus de l’entrait qui correspond par sa technique et ses teintes au mur étoilé du Mur Ouest du chœur. En effet, la technique paraît être la céruse (peinture au blanc de plomb). Les teintes sont bleues et vert. La frise paraît représenter des feuilles d’acanthe entrelacées. Au-dessus des tonalités de rouge vermillon apparaissent sous le décor losangé.

D’autre part, lors du nettoyage des retables latéraux, sous la couche picturale XIXe les mêmes tonalités de vert et bleu et surtout la même technique au blanc de plomb ont été retrouvées.

En conclusion il y avait un décor ancien, certainement daté de la mise en place des trois retables en pierre (début XVIIIe). La technique correspond à cette période. Il a d'ailleurs été constaté quelques infimes traces de décors dans les lacunes sur les murs qui paraissaient être datées d’avant le décor XIXe et après les décors primitifs médiévaux mis au jour.

Mur Ouest du Chœur

Avec la découverte et mise au jour du ciel étoilé sur le mur Ouest du chœur il a été décidé d’enlever les câbles électriques de ce mur. Les services techniques de la commune ont fait ce travail. Les trous ont donc été comblés. La réintégration picturale de ces lacunes va être effectuée, en accord avec la maîtrise d’ouvrage.

Restaurée depuis 2016, cet édifice révèle de nombreux trésors. Pour soutenir ce projet, cliquez ici !

 

 

Médias