L'intervention de restauration sur la porte de la chapelle du Grand Hostel Dieu de Lyon

1 avr. 2020

Luc Vaganay, revient pour nous sur la restauration de la porte de la chapelle du Grand Hostel Dieu de Lyon :

" Cette porte en noyer date de 1652, n'avait pas été retouchée depuis plus de 150 ans, une couche impressionnante de vieux vernis, de crasse, de pollution ont rendu la tâche véritablement chirurgicale car impossible de traiter celles-ci par la technique de l'aérogommage, ''pulvérisation sous pression de coquilles de noix ou abricots concassées en grains extrêmement fins '', car trop abrasif risquant d’émousser les arrêtes des sculptures.

La restauration a consisté, in situ et sur échafaudage, à refaire une quinzaine de sculptures cassées ou manquantes. Le décapage à la brosse laiton et décapant a été privilégié puis raclage au racloir sur les parties plates. Reprise des parties refouillées à la gouge afin d'enlever les encrassements. Quelques moulures ont été déposées et rechevillées. Une fois le décapage réalisé, nous avons procédé au ponçage des bois.

Après raccordement de teinte, en accord avec la DRAC (ndlr. Direction Régionale des Affaires Culturelles) nous avons utilisé un vernis acrylique légèrement teinté en trois couches.

Nous sommes intervenus également sur les faces intérieures des portes avec une technique de nettoyage du vieux vernis à l'alcool pour enlever le maximum tout en laissant une infime couche permettant de remplir les pores du bois, après égrainage nous avons ciré les surfaces, gardant ainsi la patine originelle.

Il ne fallait pas se louper sur ce chantier ! comme je disais à Didier Repellin (ndlr. Inspecteur Général et Architecte en Chef des Monuments Historiques) ''c'est la première chose que l'on voit quand on rentre dans la Chapelle!

Cette restauration a nécessité 380 heures de travail."

Luc Vaganay -  Restauration de meubles anciens et du patrimoine Atelier labélisé Entreprise du Patrimoine vivant

 

Pour en savoir plus sur cet artisan :

Médias