La vache bordelaise à l'honneur du Prix pour l'agro-biodiversité animale

23 mars 2018

La vache bordelaise était à l'honneur de la 6ème édition du Prix national Fondation du patrimoine pour l'agro-biodiversité animale. Christophe Guénon, éleveur de vaches bordelaises à Léognan (Gironde) a reçu le 2ème Prix de cette édition. Soutenu par le laboratoire Ceva Santé Animale, co-fondateur du prix, et placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture, ce prix récompense des actions originales de préservation et de valorisation de races agricoles domestiques à faible effectif.

Aux XIXe et XXe siècles, la vache Bordelaise approvisionne les grandes villes du Sud-Ouest en beurre, crème et lait. Ce rôle économique est remis en cause par les races plus productives et une épizootie en 1870, qui a failli la faire totalement disparaître. Quelques vaches sont retrouvées dans les années 1980, permettant de réamorcer un développement. 25 ans après son sauvetage, la vache Bordelaise compte aujourd’hui moins de 200 têtes.

Le jury a été séduit par plusieurs points : l’exploitation de Christophe Guénon qui permet de redonner une vocation d’élevage à des terrains abandonnés par l’agriculture (activité d’éco-pâturage sur un site classé Natura 2000), le travail mené en partenariat avec le Conservatoire des Races d’Aquitaine qui s’inscrit dans une logique de sauvegarde d’un patrimoine génétique précieux et la valorisation de la race à travers la production de lait et de viande.

La remise des prix s'est tenue le 28 février au Salon international de l'Agriculture à Paris. Découvrez vite les moments forts de la cérémonie !

Pour en savoir plus sur l'élevage de vaches bordelaises de Christophe Guénon

Pour en savoir plus sur le Prix national Fondation du patrimoine pour l'agro-biodiversité animale

Médias