Le Château de Pontivy en passe de retrouver son aspect d’origine

23 mars 2018

Après un hiver particulièrement pluvieux et le passage de la tempête Pétra, la courtine Sud du château de Pontivy s’effondre en février 2014. Structurellement, elle est composée de deux murs distincts entre lesquels le vide a été remblayé. Sous la pression de la terre gorgée d’eau qui occupait l’espace intérieur de la courtine non couverte, le mur extérieur se rompe en deux grandes fissures verticales. Deux jours plus tard, la petite salle de stockage accolée à la tour Sud-Ouest faiblit à son tour, fragilisée par l’absence de mur de soutènement.

Cette propriété, héritage du vicomte Jean II de Rohan, est un site emblématique de la Bretagne, tant il a marqué l’histoire de notre région et du duché. Avec ses murs épais, ses larges fossés et ses tours massives, le château de Pontivy nous rappelle sa fonction défensive première, celle de résister à l’artillerie à feu. Construite entre le XVème et le XVIème siècle, cette forteresse classée au titre des Monuments Historiques en 1953, figure parmi les dernières construites en Bretagne. Mais à y regarder de plus près, ce château nous raconte aussi l’histoire d’un édifice où la famille vicomtale établit sa résidence.

A la suite des effondrements qui ont entraîné la fermeture du château au public, la Ville de Pontivy devient propriétaire et s’engage en 2016, dans un chantier de restauration de près de 3 millions d’euros. Immédiatement, des travaux de mise en sécurité sont engagés. Les baies de la petite salle de stockage sont étayées ; sa charpente et sa couverture sont volontairement désolidarisées ; les murs sont ceinturés par des câbles d'acier et des tôles sont installées afin de mettre cette pièce hors d’eau, hors d’air. Dans le même temps, les douves gorgées d’eau sont pompées.

Les travaux sur la courtine peuvent alors commencer. 3500 m³ de gravats sont amenés sur site pour créer une rampe permettant l'accès aux véhicules de chantier et servant également de talus contre la courtine effondrée. Cette rampe-talus va permettre de déconstruire progressivement le mur effondré en récupérant le maximum de pierres d'origine, tout en renforçant le mur intérieur de la courtine (création d'une « paroi clouée »). La reconstruction du mur extérieur peut alors être engagée. Appuyée par la DRAC et l’Architecte en Chef des Monuments Historiques, Marie-Suzanne de Ponthaud, la Ville de Pontivy choisit de reconstruire ce mur au moyen d’un voile en béton armé habillé par un parement en pierres. Les pierres d’origine encore en bon état sont réemployées ; d’autres provenant d’une carrière près de Carhaix sont utilisées en complément.

Ce chantier vise également à renforcer les parties du château fragilisées afin de prévenir tout risque de nouvel effondrement. L’étude diagnostic prend ainsi en compte le bastion Sud-Est, la courtine Est et le bastion Nord-Est. Afin de ne perdre aucune information qui pourrait être découverte au cours de ce chantier exceptionnel, une mission d'archéologie préventive est menée en parallèle des travaux. Elle a notamment déjà permis de découvrir deux anciens fours, autrefois accessibles depuis la cour du château : l’un servait à cuire le pain, l’autre, plus petit, était utilisé pour la pâtisserie.

Les travaux de restauration devraient se terminer début 2019. Resteront encore à réaliser des travaux de mises aux normes et d'accessibilité afin de pouvoir rouvrir le monument dans les meilleurs conditions. Un projet scientifique et culturel permettant de proposer un nouveau parcours à l'intérieur de cet édifice est également en cours de réflexion.

Malgré les aides de l’Etat, de la Région, du Département, de la Fondation du patrimoine et de son mécène AG2R La Mondiale, le coût restant à la charge de la commune est évalué entre 350.000 et 800.000 € (dépendant de l’assurance). La campagne de don est toujours ouverte, nous comptons sur votre soutien et votre générosité.

 

> Je souhaite en savoir plus sur le chantier en cours

> Je souhaite découvrir l'évolution des travaux de ces 18 derniers mois à travers une vidéo

> Je souhaite faire un don en faveur de la reconstruction du château de Pontivy

Médias