Le Loto du Patrimoine revient pour une deuxième édition

17 juin 2019

Après le succès de l'édition 2018, qui avait permis de récolter 22 millions d'euros, le Loto du Patrimoine revient pour une seconde édition, lancée par la Française des Jeux, en partenariat avec le Ministère de la Culture et la Fondation du patrimoine. 

Dimanche 14 juillet 2019 aura lieu le tirage exceptionnel de 13 millions d'euros. Ainsi, pour toute mise de 3€, 0,75€ seront reversés à la Fondation du patrimoine

Les sommes récoltées serviront à financer la restauration de 121 monuments, dont 18 sites emblématiques. Les critères de sélection des projets sont les mêmes que ceux de l'année précédente : situation de péril du site, maturité du projet, impact économique et culturel sur le territoire, urgence de la restauration. De plus cette année, une attention particulière a été portée aux projets situés dans les centres-bourgs et centres-villes, afin de renforcer le lien entre patrimoine et revitalisation.

Découvrez les 6 projets retenus en région Pays de la Loire pour 2019 ! 

Projet emblématique : les Ruines du Château de l'Etenduère aux Herbiers (85)

Ce château Renaissance a été incendié lors des Guerres de Vendée de janvier 1794. Laissé à l'abandon pendant plus de deux siècles, il ne subsiste aujourd'hui plus que trois murs, la plateforme ainsi que le pont d'accès. Les travaux ont ainsi pour but d'éviter l'écroulement des parties hautes des murs en ruines. 

Le four à chaux de Montru à la Chapelle-Heulin (44)

Cet édifice, constitué d'un ensemble de bâtiments (four, rampe, cheminée, anciens bureaux) est le dernier témoin de l'activité industrielle qui s'est déroulée sur le site au XIXème siècle. Il se trouve actuellement dans un état dégradé, des fissures sont apparues, un mur de soutènement s'est effondré, la végétation a envahi les lieux. La restauration débutera par la partie la plus emblématique du site, c'est-à-dire le four. 

Le kiosque à musique de Luçon (85)

Cet édifice, construit en 1891 dans le Jardin Dumaine, menace de s'écrouler. Les piliers sont très érodés, le chapeau est usé par le temps et le socle ornementé de faïences fait preuve de délitements. Une réhabilitation complète du kiosque est ainsi prévue, afin de permettre aux habitants de Luçon de continuer à profiter de ce lieu de vie et de diffusion de la musique. 

La jumenterie de Lude (72)

Construite au XIXème siècle, cette jumenterie a été complétée par deux haras, venant ainsi constituer un ensemble équestre. Abandonnée définitivement en 1962, elle subit désormais un effondrement de son toit et un envahissement par la végétation. La restauration complète, intérieure et extérieure, permettra notamment d'empêcher l'effondrement de la maison du valet. 

La maison à eau de la Petite Bavouze à Ménil (53)

Cet ancien moulin à eau est un élément du patrimoine fluvial et industriel de la Mayenne. Il est encore équipé de tous ses mécanismes à l'exception de sa roue à aubes. Les travaux de restauration seront consacrés aux façades, très dégradées, et aux fenêtres, qui sont en fin de vie. 

Le prieuré de la Jaillette à Segré-en-Anjou Bleu (49)

Fondé en 1194 par des moines augustins, c'est le seul prieuré roman en Pays de la Loire à avoir encore cette structure. Aujourd'hui, les peintures murales de la salle capitulaire sont couvertes de champignons, et le toit du cloître, dont les deux tiers sont à reconstituer, est maintenu par des contreforts qu'il va falloir sortir et restaurer. 

 

Médias