Métiers & savoir-faire - le témoignage de Gaël Hardy, dirigeant de l'Entreprise Crézé

14 mai 2020

Pour ce nouvel article consacré aux Métiers & savoir-faire du patrimoine, nous nous sommes entretenus avec Gaël Hardy, dirigeant de l’Entreprise Crézé – serruriers, métalliers, ferronniers depuis 1898, détentrice du label Entreprise du Patrimoine Vivant attribué par l’Etat français pour distinguer les entreprises françaises disposant de savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Nous l’avons questionné sur son parcours, sur l’histoire de l’entreprise qu’il dirige, et sur les métiers de serrurier, métallier et ferronnier.

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

J’ai commencé mon parcours dans les fonctions Achats et Logistique dans l’industrie, dans l’automobile, l’électronique puis la défense, avant d’élargir mon champ d’action à la gestion d’un centre de profits. Puis, j’ai passé sept ans à la direction générale d’une filiale de groupe national, pour ensuite me lancer dans l’aventure de la reprise d’une entreprise artisanale en 2015.
Au fil des années, je suis passé très progressivement de l’industrie à l’artisanat, de la grande série à l’ouvrage unique.

 

Quelques mots pour décrire l'Entreprise Crézé que vous avez reprise en 2015 ?

L’entreprise est née à la fin du 19ème siècle. C’était une forge située face à la cathédrale de Rennes. Elle a travaillé tout au long du 20ème siècle sur le patrimoine rennais et breton, qui a nourri en retour son savoir-faire. Mon prédécesseur Rémi Crézé l’a rachetée en 1984 et lui a insufflé une forte culture du compagnonage et de la transmission.
Aujourd’hui, nous sommes installés dans des ateliers modernes, avec une équipe de 23 personnes et intervenons sur un très large éventail de projets, en Bretagne, en France et à l’international. Nous confrontons notre métier à la créativité d’artistes et de designers pour réinventer sans cesse notre métier.
Nous sommes également très attachés au patrimoine breton et tâchons, à travers le Club des Mécènes du Patrimoine en Bretagne, de montrer l’exemple et d’inciter toujours plus d’entreprises à agir pour sauvegarder et mettre en valeur quelques-uns de ses innombrables trésors.

 

Qui sont les artisans qui travaillent au sein de votre entreprise ?

Nous sommes des artisans serruriers, ferronniers, métalliers d’art. Nous créons ou restaurons les ouvrages d’art métalliques du patrimoine public et privé : grilles, portails, verrières, escaliers, rampes, garde-corps, menuiseries métalliques, agencement, décoration en intérieur et extérieur. Nous travaillons l’acier, l’inox, le laiton, le bronze ou le fer pur.

 

Quelles-sont d'après vous les qualités indispensables pour exercer ce métier ? 

Il faut savoir exercer sa liberté d’artisan, donc prendre des risques sur des projets challengeant qui nourriront notre savoir-faire. Il faut également faire preuve d’exigence, pour soi, pour son équipe, pour les ouvrages qui nous sont confiés. Il faut enfin vivre son métier dans la solidarité, en interne comme avec les autres corps de métiers que nous côtoyons sur les chantiers.

 

Pouvez-vous nous parler du plus beau projet que vous avez réalisé ? 

Difficile de choisir ! Nous travaillons actuellement sur la restauration de l’Hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris, à la Manufacture de Sèvres et sur l’Esplanade des Invalides, dont nous avons déjà restauré le portail d’honneur.
Parmi les projets passés, la restauration de la serre 19ème siècle du Château de la Gobinière à Orvault nous a particulièrement marqué. Elle était considérée comme irrécupérable et nous devions la remplacer. Pour le même budget, nous sommes parvenus à la restaurer entièrement et à consolider sa structure tout en conservant la finesse de son architecture.

 

Pour conclure, avez-vous une anecdote liée à votre métier à nous raconter ? 

Travailler sur le patrimoine nous mène dans des lieux hors du commun. Nous avons reconstruit une nouvelle lanterne pour le phare des Pierres Noires, au large du Finistère. L’ancienne lanterne avait plus de 150 ans et la nouvelle devra durer tout aussi longtemps ! Elle est faite uniquement de cuivre, laiton et bronze. Pendant la traversée au retour de l’inauguration, nous avons eu le plaisir d’être accompagnés par un grand dauphin qui jouait avec les vagues le long de la coque du bateau.

 

Retrouvez toutes les actualités de l'Entreprise Crézé sur le site internet, ainsi que sur Facebook

Médias