Mission patrimoine 2019 – Les projets de maillage dévoilés

11 juin 2019

Le patrimoine de proximité est une passion pour de nombreux français. Sa préservation et sa valorisation sont des enjeux auxquels nous devons accorder le plus grand intérêt. La mission patrimoine confiée par le Président de la République à Stéphane Bern en 2018 a par ailleurs souligné l’urgence avec laquelle nous devons agir si nous souhaitons transmettre ces éléments constitutifs de notre histoire aux nouvelles générations. Identifier, sauver, valoriser sont les maîtres mots de la mission patrimoine. Depuis 2018 ce sont 3500 sites qui ont été identifiés parmi eux 287 jugés prioritaires ont été sélectionnés en concertation entre les services du ministère de la culture et de la Fondation du patrimoine.

 

La délégation Champagne-Ardenne de la Fondation du patrimoine, est fière de représenter la région Grand Est avec le projet de réhabilitation du moulin de Bar-sur-Seine. Aujourd’hui, c’est avec une immense joie que nous vous annonçons les projets retenus en maillage dans nos départements pour la Mission Bern 2019.

 

Dans les Ardennes, l’ancien couvent des Cordeliers, plus connu comme étant le site de la Cassine à Vendresse a été retenu. Pour la deuxième année consécutive, il s’agit d’un projet porté par le département. Ce site répond à des enjeux de développement culturel en milieu rural, de solidarité et de redynamisation de l’économie locale. Avec 30 000 visiteurs par an, il est l’un des monuments les plus visités du département. L’urgence est de stabiliser la maçonnerie de l’aile Ouest. Elle va être mise hors d’eau, avant de procéder à la restauration de la toiture en ardoise et de la charpente.

 

Dans l’Aube, le choix s’est porté sur le château de Vaux à Fouchères. Ce projet de restauration est porté par un propriétaire privé qui investit tout son temps et son énergie afin de faire revivre ce site magnifique. Edifié à partir de 1721, et de conception classique, le château se présente sous la forme d’un corps de logis massé avec avant-corps central et deux ailes latérales symétriques. Si structurellement le château a encore fière allure, l’ensemble est dans un état dramatique. Une souscription sera ouverte prochainement, en parallèle du loto du patrimoine.

 

Dans la Marne, c’est le château de Braux Sainte-Cohière qui a retenu l’attention de la mission Bern. Situé le long de l'ancienne voie romaine, a été édifié à la fin du XVIe siècle, en pleine guerre civile entre catholiques et protestants. Ce site accueille le public avec des animations, des concerts et des pièces de théâtre donnés dans les anciennes écuries et chaque année, des chantiers jeunes permettent de se former à la restauration. Le logis des Officiers est aujourd’hui en état de péril avancé. Intérieurs, extérieurs et toitures se dégradent un peu plus chaque jour.

 

Dans la Haute-Marne enfin, c’est un projet de centre-bourg qui sera soutenu par la mission Bern, une maison de ville au 26 rue des Marmouzets à Joinville. Cette maison est un symbole fort du centre historique de Joinville. Construite au XVIe siècle c’est l’une des plus anciennes maisons du centre ancien. Elle est en pans de bois. Pillée de ses éléments intérieurs, elle symbolise la dégradation générale du centre historique depuis plus de trois décennies. Il est prévu une réhabilitation complète de la maison avec la création de trois logements sociaux et la restauration intégrale des extérieurs.

 

En 2018 déjà 10 sites avaient été retenus en Champagne-Ardenne et ont pu bénéficier de 313 000 € alloués par la mission patrimoine.  Dans les Ardennes le château de Sedan et les thermes gallo-romains de Warcq. Pour l’Aube, l’église Saint Georges d’Etourvy. Dans la Marne, le pavillon Lambert du circuit automobile de Gueux. Et enfin dans la Haute-Marne, les projets des anciennes fonderies à Osne-le-Val, la tour canonnière du château de Vignory, la porterie de l’ancienne abbaye cistercienne de Morimond à Parnoy-en-Bassigny, l’église Saint Bénigne de Domblain, l’abbaye de Longuay à Aubepierre-sur-Aube et les jardins suspendus de Cohons.

Médias