Stéphane Bern au chevet de la collégiale

20 avr. 2018

« Sauver les vieilles pierres, c’est travailler pour l’avenir » a expliqué Stéphane Bern lors de son discours au musée de Vernon hier soir.

En cette journée du 19 avril, chaude et ensoleillée, à l’invitation de Sébastien Lecornu (secrétaire d’Etat à la transition écologique) une délégation de personnalités : Allain Bougrain-Dubourg (Ligue de protection des oiseaux), Thierry Coudert (préfet de l’Eure), Pascal Lehongre (président du conseil départemental de l’Eure), François Ouzilleau (maire de Vernon), Frédéric Duché (président de Seine Normandie Agglomération), les membres de la Fondation du Patrimoine et de la Fondation abritée Vernon Patrimoine, a accompagné Stéphane Bern à la découverte des nombreux maux dont souffre la collégiale de Vernon.

Cette visite menée par l’Architecte en chef des Bâtiments de France, France Poulain a interpelé la sensibilité patrimoniale de Stéphane Bern.

Le groupe a ensuite rejoint le musée, non sans admirer les vieilles maisons bordant la rue Carnot. Dans la cour, une foule d’invités  - parmi lesquels de nombreux donateurs - a accueilli ce comité  d’honneur avec chaleur. A travers son discours, Stéphane Bern a su exprimer son engouement pour le patrimoine (bâti et naturel) et combien cette mission bénévole lui tenait à cœur.

Il a aussi évoqué le loto du patrimoine de septembre prochain. Les tickets de grattage seront disponibles à partir du 3 septembre (15€) et le tirage spécial Patrimoine, du 14 septembre, permettront de récolter des gains qui aideront 250 monuments. Ces derniers seront sélectionnés parmi les 2000 dossiers reçus à la Fondation du Patrimoine, dont celui de la collégiale.

 « La France a vraiment là un trésor qu’il faut mettre en valeur » a dit Stéphane Bern « comme un diamant qui n’a besoin que d’être serti, ciselé pour que tout le monde en profite : c’est de la culture pour tous ». Voilà des mots qui devraient motiver tous ceux admirant la beauté de nos héritages.

 Un murmure admiratif et des applaudissements nourris ont clos la succession de discours. Stéphane Bern a ensuite fait le tour des collections du musée et a passé de longues minutes d’échanges avec les donateurs dans la cour du musée.

 Maintenant, comme nous y encourage le « Monsieur Patrimoine » Stéphane Bern « On relève ses manches et on se met au travail » : Sauvons la collégiale !

 

Suivre l’actualité de la Fondation Vernon Patrimoine

Médias