Visite de l'ancienne prison de Guingamp avec notre nouveau mécène Primagaz France

5 juil. 2018

Ce 5 juillet, Primagaz et la Fondation du patrimoine officialisent leur partenariat à l’occasion d’une visite sur le projet de réhabilitation de l’ancienne prison de Guingamp (Côte d’Armor), l’un des quatre projets choisis pour bénéficier de ce partenariat. Inspirée des philosophies pénitentiaires américaines dont Alexis de Tocqueville avait fait état à son retour d’Amérique, l’ancienne prison de Guingamp est un patrimoine unique en Europe. La ville de Guingamp porte un ambitieux projet de réhabilitation pour cet édifice classé Monument Historique depuis 2007. 
En créant un équipement socioculturel de référence sur les arts visuels, la ville entend favoriser l’accès de tous les publics à la culture et au patrimoine. L’association GwinZegal, lauréate du Prix Paris/Photo et du Prix Livre 2017 aux Rencontres d’Arles 2017, y organisera des expositions et des résidences d’artistes européens.
L’engagement de Primagaz aux côtés de la Fondation du patrimoine marque un renforcement de ses actions en faveur de la mise en valeur des territoires et du cadre de vie.

La ville de Guingamp fait appel à la générosité publique pour l’aider à financer ce projet : www.fondation-patrimoine.org/51201

Les quatres projets soutenus par la Fondation du patrimoine grâce au mécénat de Primagaz ont été sélectionnés par les collaborateurs de Primagaz dans le cadre d’un vote interne. En plus du projet guingampais, les trois autres projets sont :

  • La Maison du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale à Le Wast (Pasde-Calais), qui fera l’objet d’un chantier d’éco-rénovation valorisant les savoir-faire et les matérieux locaux. Cette demeure typique du Boulonnais deviendra à terme un pôle de référence en matière de développement durable rural, incarnant la mémoire et l’avenir du territoire. 
  • Les terrains et cabanes ostréicoles de la commune du Bono (Morbihan) qui vont être restaurés pour donner vie à un parcours pédagogique sur l’activité ostréicole le long de la rivière.
  • La cabane de Rousty dans le parc naturel régional de Camargue (Bouches-duRhône), ancienne station de pompage, qui va devenir un centre de baguage des oiseaux afin d’enrichir le sentier d’interprétation mis en place par le Parc naturel régional de Camargue au sein d’une roselière abritant une faune paludicole très riche.

 

Pour consulter l'intégralité du Communiqué de presse, cliquez ici

Médias