Le presbytère de Wail jouxte immédiatement la parcelle où est située l’église. Cette dernière n’a pas vraiment retenu l’attention des archéologues du XIXème siècle, tout comme le presbytère.

La première mention de cette construction est donnée, dans les archives, par une lettre du desservant de la paroisse à propos de ce logement qui semble poser problème car il était loué lors de son arrivée. Cette lettre est de 1803 et il n’est ensuite fait mention du presbytère que quelques dizaines d’années plus tard.

En 1861, Théophile Danvin qui était notaire et maire de la Commune, fait le constat que les bâtiments communaux sont vétustes : il s’agit du presbytère mais également de l’école et de la mairie. Il charge donc Clovis Normand de réfléchir à la reconstruction de ces constructions. C’est au travers de ce dossier assez long et assez complexe que l’on découvre que le presbytère initial était une simple construction en ossature bois et torchis. Le projet de Clovis Normand, présenté en 1861 et faisant l’objet d’un devis de 1964 reçoit un avis mitigé de la part de l’architecte diocésain. L’architecte a prévu la reconstruction du logement du curé sur la même parcelle en avançant ce dernier vers la voirie. Les dessins et le devis font état d’une construction sur deux niveaux plus combles et cave.

La construction est prévue en briques et la corniche sera ornée de bandes lombardes. La couverture est prévue en ardoises naturelles de Fumay et le faîtage serait réalisé en terre cuite vernissée, comme cela était couramment le cas dans la région.

Médias

Nature des travaux

La commune a souhaité étudier la restauration du presbytère tout en conservant son aspect originel. La fonction principale de ce bâtiment sera modifiée en Mairie.

Les travaux ci-dessous détaillés sont importants financièrement pour une petite commune comme celle de Wail.
La couverture est actuellement vétuste, il est donc prévu de déposer cette toiture comportant de l’amiante suite à un plan de retrait spécifique et selon les normes actuelles. Les combles seront ensuite nettoyés et les chevrons et sablières altérées seront changés avant qu’il ne soit possible de réaliser un traitement des charpentes contre les insectes xylophages et les champignons. La couverture sera rétablie sur volige jointive en sapin. Les archives permettent d’attester d’une couverture ancienne en ardoises.

Les dispositions d’origine seront donc suivies en rétablissant ce support permettant la mise en place d’une couverture en ardoises naturelles de type Cupa 4 MH5 posées au double clou de cuivre carré cranté.

Le faîtage sera rétabli comme l’avait réalisé Clovis Normand en tuiles vernissés dites à coup de pouce. Les menuiseries, aujourd’hui disparates, seront entièrement changées, en qualité bois.

Pour mener à bien ce beau projet, la Commune a déjà reçu le soutien de nombreux partenaires parmi lesquels l’Etat et la Fondation du patrimoine.

Vocation du site

Ce lieu va permettre d'être : 

  • La future mairie
  • Une maison commune des habitants 
  • Un lieu d'information de la population

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine