ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

Ce projet de restauration est conduit par l'association /Parcours/d'/architecture/ qui œuvre à la valorisation de l'architecte Edmond Lay depuis 2012.

Au début des années 1960, à son retour des États-Unis, l'architecte Edmond Lay adopte une approche organique dans le sillage de l’architecte américain Frank Lloyd Wright. Il installe sa résidence à Barbazan-Debat, près de Tarbes. Très vite, il envisage d'implanter également son agence dans cet environnement rural et préservé. C’est dans ce vaste vaisseau futuriste autoconstruit qu’Edmond Lay, entouré d’une équipe qui compta jusqu’à 12 employés, conçoit plusieurs dizaines de projets novateurs et marquants. En 1984, il reçoit le Grand Prix National de l’Architecture qui le place aux côtés des grands architectes français de son temps.

L’édifice est formé d'un vaste quadrilatère tapi au raz du sol dont la présence discrète n'entame en rien la force expressive. Fermé sur la route par de lourdes plaques de béton réalisées de la main même de l'architecte, il s'ouvre largement sur le paysage.
Les espaces intérieurs couverts de béton et de bois, sobres et rationnels, sont néanmoins chaleureux et à taille humaine, à la manière d'une maison d'habitation.

Par son esthétique, l'atelier témoigne de l'introduction en Europe d'une modernité venue des États-Unis. Les références à divers courants de l'architecture américaine de l'après-guerre s'accompagnent d'une grande liberté formelle et constructive inédite en Midi-Pyrénées.
Ce lieu singulier est l'exemple d'une agence établie à l'écart des centres de production de l'architecture.
En 2015, l'édifice est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Le projet de restauration vise à conserver l'atelier pour les générations futures et à lui redonner vie. Cette ambition passe par la création d'un centre d'art pluridisciplinaire ouvert au grand public, et par l'accueil d'une résidence d'artistes.

Médias

Nature des travaux

Depuis la fermeture de l'agence en 1996, les désordres et dégradations se sont multipliés. Squatté à plusieurs reprises, l'édifice présente par ailleurs de nombreux signes de vandalisme et de déprédations.
La restauration consistera en une mise hors d'eau-hors d'air, puis en une réhabilitation des intérieurs.
Des visites de chantier et des rencontres avec l'architecte seront organisées pour les donateurs.

Grâce à cette souscription, vous pouvez soutenir cette opération de conservation et de mise en valeur de ce précieux patrimoine et recevoir en retour un reçu fiscal en rapport avec votre don.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine

  • ATELIER DE L’ARCHITECTE EDMOND LAY À BARBAZAN-DEBAT

    Fondation du patrimoine