• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    AUTELS LATÉRAUX DE L'ÉGLISE SAINT-RÉMY DE HÉGENHEIM

    Soutenez ces témoignages de l'histoire de Hégenheim

    Collecte en cours
    AUTELS LATÉRAUX DE L'ÉGLISE SAINT-RÉMY DE HÉGENHEIM

    © vue du choeur de l'église Saint-Rémy de Hégenheim

    pinMapSvgHEGENHEIM
    28 450
    42 000

    67%

    36 850

    Définition des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Soutenir ce projet
    Partager ce projet

    Le projet : une restauration nécessaire

    Le tableau du maître-autel, situé dans le chœur de l’église, a été restauré en 2021 et la paroisse souhaite rendre aux deux autels latéraux le même éclat. En effet, malgré de précédentes restaurations, les autels sont altérés par l’humidité et les insectes xylophages. Les peintures montrent des craquelures d’âge, compréhensible pour des œuvres du 18e siècle. La couche de vernis appliquée lors d’une précédente intervention s’est oxydée et a jauni, ce qui gêne la lisibilité de l’œuvre. La toile est cassante, percée de petits trous, et déformée en de nombreux endroits à cause de l’épaisseur de la couche picturale. Le traitement de l’œuvre permettra de fixer la couche picturale, de remplacer le châssis abîmé et de doubler la toile pour en corriger les déformations. La couche picturale sera dépoussiérée et décrassée, avec élimination du vernis jauni et des anciennes restaurations. Les lacunes seront comblées et une couche de vernis appropriée sera appliquée à nouveau pour protéger la surface peinte.

    Le lieu et son histoire : 3 saints patrons pour l’église de Hégenheim !

    L’église actuelle a été inaugurée en 1780, alors que la paroisse faisait encore partie du diocèse de Bâle. Cette église a remplacé celle qui était en ruine, au milieu du cimetière actuel, et qui était alors église-mère pour les villages d’Allschwil, Hégenheim, Bourgfelden et une partie de Buschwiller. Il est possible que les tableaux ornassent déjà cette ancienne église qui devait dater du XIIème ou XIIIème siècle. Les deux tableaux et les médaillons correspondants sont l’œuvre d’un artiste alsacien du nom de Mathias Jehl, spécialisé dans l’art religieux et né le 4 avril 1719 à Sélestat.

    La première grande église était consacrée à saints Rémy et Pantaléon, tous deux représentés sur le maître-autel. Mais l’église de Hégenheim a la particularité d’être placée sous la protection de 3 saints patrons ! En effet, lors d’une épidémie de peste en 1634, les paroissiens ne se sentaient pas suffisamment protégés par saint Pantaléon. Ils auraient alors invoqué saint Blaise, l’un des 14 auxiliaires, et lui auraient promis de le considérer comme protecteur de la paroisse et comme deuxième patron. Ainsi, le tableau de l’autel latéral droit représente saint Blaise, accueilli par le Christ et entouré d’anges portant sa mître et sa crosse d’évêque.

    L’autel de gauche est quant à lui consacré à la Sainte Vierge et son tableau est dédié à « la Congrégation du Saint Rosaire », créée en 1664 par le curé WINTER. Par la suite, chaque lundi soir se tenait la « Gebetswache », un office pratiquement réservé aux femmes au cours duquel on récitait le chapelet. Cette dévotion se pratiquait dans le village encore dans les années 1950. La peinture montre la Vierge remettant à saint Dominique, à gauche, un rosaire tandis que l’Enfant Jésus qu’elle porte sur ses genoux distribue des roses à sainte Catherine de Sienne. Les roses sont ici le symbole du rosaire, chaque « Je vous salue » est une rose.

    Les tableaux sont surmontés par des médaillons représentant à droite saint Sébastien transpercé par des flèches, protecteur contre les épidémies, et à gauche sainte Anne, la mère de la Vierge, enseignant les Ecritures à son enfant.

    «
    Quelles que soient nos convictions, il est de notre devoir de sauvegarder ces œuvres qui ont traversé les siècles. Elles sont le reflet de l’histoire de notre village.

    Le Conseil de Fabrique

    »

    La mobilisation : les précieux témoignages d’un passé commun

    Les membres du Conseil de Fabrique sont mobilisés pour restaurer ces trésors de leur église et les harmoniser avec leur maître-autel, récemment restauré. La restauration de ces toiles permettra de les rendre lisibles à nouveau et de les faire découvrir aux jeunes générations.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 20/06/2022

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 10
    • 100
    • 250
    • 500
    Coût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact