S'élevant fièrement dans la plaine champenoise, l'église succède à la découverte par un berger, vers 1400, d'une statue miraculeuse de la Vierge au milieu d'un buisson d'épines. Elle aurait ainsi été construite pour abriter la statue.   Ce chef d'oeuvre de l'art gothique flamboyant est surmonté de deux flèches en pierre ajourées. Haut lieu de pèlerinage depuis le Moyen-âge, elle est placée sur un des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, ce qui lui a valu d'être inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1998. La basilique aura inspiré d'illustres écrivains tels que Victor Hugo et Paul Claudel. Une de ses particularités tient à sa grande variété de gargouilles aussi originales que satiriques.   Des animations sont organisées à la basilique comme le festival de musiques anciennes, unique au plan national, et des concerts d'orgue ont lieu régulièrement.   Elle nécessite de lourds travaux de restauration sur la façade sud et le chevet.  

L'orgue : un mobilier unique en France  

Contemporain de la fin de la construction de la basilique, le grand-orgue de l’Epine a pu être achevé vers 1542. L’ensemble buffet (“le meuble”)-tribune constitue probablement le plus beau monument renaissance au plan national et compte parmi les références européennes parmi les rares témoins du XVIe. La partie instrumentale d’origine, mainte fois transformée au cours de siècles, a disparu définitivement pendant la première guerre mondiale. L’instrument actuel est une reconstruction à l’intérieur du buffet ancien , réalisée en 1977 avec des matériaux de récupération et des techniques modernes qui n’ont pas résisté aux duretés du climat champenois; cet instrument est au bord de la ruine totale. Le projet est celui d’une reconstruction, à l’intérieur du mobilier ancien, d’un instrument de synthèse dans l’esprit du XVIe siècle, entre Flandres et Italie, utilisant les techniques de construction traditionnelles de la renaissance.  

Un écrin d’exception  

Cet instrument rare prend place dans les hauteurs du transept nord de la basilique Notre-Dame de l’Epine, cathédrale des champs, splendeur du gothique flamboyant, et étape sur les chemins de Saint-Jaques de Compostelle.   Un projet musical pour faire vivre cet orgue   Depuis 25 ans l’orgue de L’Epine est le pivot central d’une rare activité culturelle en milieu rural:   * Concerts d’orgue. *Point central du Triangle d’Orgue de Champagne (valorisation du Patrimoine de l’est champenois). * Festival de Musique Ancienne (12e édition en 2011) animé par des artistes de renom international issus des meilleurs orchestres baroques européens : musique baroque, théâtre, cinéma, arts du cirque... *Projet d’implantation d’une classe de claviers anciens, unique dans le nord-est de la France : accueil de master-class, accueil en résidence d’ensembles professionnels de vents anciens...  

Cette restauration redonnera à l’orgue de l’Epine son équilibre d’origine ; dorénavant accordé au diapason des instruments de la renaissance, il pourra explorer avec bonheur le répertoire du XVIe siècle,et faire rayonner l’importante littérature musicale propre au XVIIe siècle, en parfaite harmonie avec les instruments anciens : violons, cornets, saqueboutes ..  

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine