Identifiants invalides.

BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

participation
de la fondation 56960 €

soutenir ce projet

Martin est né en 316 à Szombathely, en Hongrie. Fils de légionnaire, à l'âge de 15 ans, il entre dans la garde impériale à cheval puis est nommé officier à Amiens. C'est là, durant l'hiver 338 qu'il croise un pauvre transi de froid. Il prend son sabre, coupe son manteau et lui en donne la moitié.

Converti au christianisme, il quitte l'armée romaine et fonde avec Hilaire, évêque de Poitiers, le premier monastère de Gaule à Ligugé, en Poitou. En 371, plébiscité par la population, Martin devient, malgré lui, évêque de Tours. Fidèle à ses principes de vie, il fonde sur la rive droite de la Loire un petit ermitage qui, au fil des siècles, devient la prestigieuse abbaye de Marmoutier. Martin parcourt inlassablement la Touraine où il fonde six paroisses. Il meurt à Candes-Saint-Martin le 8 novembre 397. Durant la nuit, les Tourangeaux subtilisent la dépouille de l'évêque, qui est inhumé à Tours trois jours plus tard.

La sépulture, dès sa mort, attire déjà de nombreux fidèles. En 437, le tombeau de Martin est abrité sous un oratoire, puis une trentaine d'années plus tard, une construction plus vaste, nommée Basilica Sancti Martini donne au culte martinien son véritable élan. Dès le Ve siècle, la basilique Saint-Martin de Tours est l’aboutissement d'un grand pèlerinage à travers l’Europe. La basilique, devenue collégiale en 818, est détruite au bénéfice d'un imposant édifice de style roman, consacré peu après l'an mil. Agrandie et embellie au Moyen-Age, la collégiale connaît un certain déclin au cours des siècles.

Mal entretenue, une partie de la voûte de la nef centrale s’effondre en 1797. Les biens de la collégiale sont confisqués en 1802 et un arrêté préfectoral autorise la destruction de la basilique. La tour Charlemagne, la tour de l’Horloge et la façade des chapelles sud de l’église (cloître Saint-Martin), sont les seuls vestiges à proprement parler de ce qui fut l’une des plus grandes basiliques de la chrétienté.

Le 14 décembre 1860, en s’appuyant sur des plans anciens, les vestiges du tombeau de Saint Martin sont identifiés à l’angle de la rue Descartes et de la rue des Halles. Le culte martinien est rétabli. A l'issue d'une véritable polémique, divisant partisans d'une grandiose reconstruction à l'identique et partisans d'un projet plus "humble", prenant en compte les récents aménagements urbains, un projet de nouvelle basilique naît dans le dernier quart du XIX siècle.

Victor Laloux, architecte tourangeau, prix de Rome, auteur de la gare d'Orsay à Paris, de la gare et de l'hôtel de ville de Tours, dresse les plans de l'édifice érigé de 1886 à 1902. La nouvelle basilique est consacrée en 1925 après l’aménagement d’un parvis dû à Maurice Boille, élève de Victor Laloux.

L’architecte tire le meilleur parti d’une parcelle étroite en adoptant une disposition inhabituelle nord-sud. Le parti architectural emprunte aux basiliques paléochrétiennes communément caractérisées par un vaisseau central et deux collatéraux terminés par trois absides semi-circulaires. De l’extérieur, les volumes, clairement lisibles, s’imbriquent harmonieusement. La façade reçoit un traitement sobre et le décor souligne les articulations essentielles. Un transept peu saillant, non dessiné en plan, apparaît en élévation. Enfin, à la croisée, un dôme ovoïde reprend le style byzantin du Sacré-Cœur de Paul Abadie.

Une statue de saint Martin, exécutée par Jean Hugues, culmine à 51 m. Conformément à l'esprit de l'édifice, Saint Martin est représenté vêtu en habit d'évêque, à la mode byzantine. Il porte le pallium jeté sur les épaules et des ornements également byzantins couvrent mitre, tunique et gants.

La statue, coulée en bronze en trois pièces par la fonderie parisienne Thiebaut, est installée en 1889. Regardant vers le sud, en direction des nouveaux quartiers de Tours, Saint Martin domine et bénit la ville. Plus qu'une œuvre d'art, la statue de Saint Martin est également un objet de piété dont le bras droit abrite des reliques de Saint Martin, Saint Brice, Saint Perpet et Saint Grégoire de Tours.

En raison d'un risque de chute, le 17 février 2014, la statue de Saint Martin, haute de 4.25 mètres et pesant 2.4 tonnes, a été déposée.

Médias

Nature des travaux

En février 2014, la statue de Saint Martin a dû être déposée dans l'urgence, menaçant de céder à tout instant ; le socle situé sur le dôme de la basilique, abîmé par le temps, montrait des signes d'usure. Un diagnostic a été confié en 2013 à un architecte du patrimoine, avec pour objectif de dresser un bilan sanitaire de l'édifice, complété par une étude de faisabilité des travaux à envisager.

Il apparaît nécessaire d'entreprendre un programme de travaux de restauration afin de garantir la pérennité de l'édifice. Les travaux porteront sur la restauration de la statue, du dôme, le traitement des fissures structurelles et l'humidité de la crypte.

Le coût global de ces différents travaux est estimé à 1 709 000 € HT.

Vocation du site

Lieu de culte et de pèlerinage.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Ville de Tours

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Cyril Chigot

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Cyril Chigot

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Cyril Chigot

  • BASILIQUE SAINT MARTIN A TOURS

    Cyril Chigot