CABINET DE LA MARQUISE DE SEVIGNE A GRIGNAN

Propriété des seigneurs de Grignan puis des Adhémar, le château fort devient une prestigieuse demeure de plaisance à la Renaissance et au 17e siècle, époque où la Marquise de Sévigné y séjournait auprès de sa fille, mariée au comte de Grignan. Elle occupait alors l’appartement au second étage de l’aile méridionale, composé d’une chambre et d’un cabinet plus intime.

Démantelé pendant la Révolution puis reconstruit au début du 20e siècle, le château est acquis en 1979 par le Département de la Drôme qui engage dans les années 1990 d’importants travaux de restauration et crée un premier circuit de visite reflétant un art de vivre en Provence.

Le cabinet d’écriture est situé au 2e étage de l’aile méridionale, dans le prolongement de la chambre de la marquise dans laquelle la célèbre épistolière s’éteignit le 17 avril 1696. Cette pièce a été reconstituée dans les années 1980, pour l’ouverture au public dans le cadre de visites guidées, dans un style provençal des 18e et 19e siècles avec un lit à la polonaise, des fauteuils à la reine, un bureau de pente et une étoffe murale à fond vert, rayée et chinée dont le choix repose sur l’inventaire de 1776. Ce choix ne contribue pas à rendre lisible la cohérence de l’appartement de la marquise au 17e siècle.

actualité
du projet

Les Journées Européennes des Métiers d'Art à Grignan

L’ART ET SAVOIR-FAIRE S’INVITENT AU CHATEAU DE GRIGNAN Samedi 1er et dimanche 2 avril Les premières pierres du chantier patrimonial du château de Grignan sont posées pour la restauration des façades...

Médias

Nature des travaux

Réalisé depuis plus de trente ans, les matériaux ont considérablement vieillis (lambris, étoffe murale, rideaux, parquet, peinture…). Une ancienne installation d’un dispositif audiovisuel est visible sur le mur au-dessus des alcôves. Le mobilier est disparate et ne correspond pas à l’usage d’un cabinet.

L’objectif des travaux de restauration et de reconstitution vise à évoquer l’ambiance du cabinet de la marquise, destiné à l’écriture et à la lecture, souvent décrit par l’épistolière comme un lieu idéal : « … je souhaite plus d’être dans ce cabinet frais que vous me faites bâtir que dans tous les lieux du monde » (Lettre à sa fille, le 6 avril 1672).

Les travaux porteront d’une part sur le décor à travers la confection et la pose d’une étoffe murale et de rideaux avec leur passementerie, la restauration et la fabrication de lambris, la peinture des lambris et les menuiseries, la réalisation de ferronnerie d’art ; d’autre part sur la restauration de mobilier et d’œuvres d’art s’inscrivant dans ce décor.

Vocation du site

Il s’agit d’intégrer ces travaux dans le projet muséographique fondé sur la réorganisation des espaces et du parcours de visite par époque et par personnage essentiels dans la compréhension du lieu, de son histoire et de son architecture.

Ainsi le second étage sera consacré au 17e siècle et plus particulièrement au comte et à la marquise de Sévigné, et le cabinet s’inscrira dans la distribution de l’appartement Sévigné.

Cette pièce sera l’objet de visites libres et guidées, notamment à partir de l’exposition sur la marquise de Sévigné à partir de fin mai 2017. Elle fera partie des espaces à découvrir dans la suite de l’exposition qui aura lieu sur le même niveau.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine