Le patrimoine qui nous a été légué par nos prédécesseurs est riche et témoigne de leur vie quotidienne. Nous nous devons de le restaurer afin de pouvoir le transmettre aux générations futures.
Après avoir redonné son aspect originel au calvaire situé devant l’église, notre patrimoine a de nouveau besoin de nous ! Nous devons à présent restaurer deux autres calvaires et un ensemble de quatre statuettes.

Médias

Nature des travaux

Les calvaires
Le calvaire situé rue de Bourgogne, face à la rue de la Fabrique fut probablement érigé dans le contexte d’une épidémie de choléra. L’inscription sur le socle : « Ib HOC – SIGNO VINCES 1861 » (par ce signe tu vaincras) devient peu lisible mais semble accrédité cette thèse.
Le calvaire du cimetière, établi lors du changement d’emplacement du cimetière de l’ancienne église à son emplacement actuel vers 1854. Cette nouvelle localisation a été décidée dans le contexte de salubrité et du développement des théories « hygiénistes ».

Les 4 statuettes
les 4 statues en pierre actuellement posées sur le dessus du porche de l’église du XIIIème, pourraient provenir du calvaire XVème récemment restauré et situé dans la cour de l’église. Initialement au nombre de 6 et placées au dessus du porche de l’église, probablement lors de la destruction de la croix les supportant. Réalisées en pierre gélive, elles peuvent se fendre et présenter un risque de par leur situation au dessus du passage du public se rendant à l’église.

Leur sauvegarde, sera effectuée par l’association d’insertion Sentiers.

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine