Elles ont fières allure nos églises percheronnes, tellement bien incorporées au paysage qu'elles ne font plus qu'un avec lui. Que de promesses s'y arrêtent pour en admirer la beauté dans la paix et la simplicité de nos villages !
Le Patrimoine culturel français est très largement religieux et nous avons raison de veiller à son entretien et de le restaurer.
Depuis plus de dix ans, le clocher de notre église est quasiment muet Mais quelques Cetonnais — Maire et curé en tête — se sont mobilisés pour créer une Association destinée à mettre en valeur leur patrimoine. Cette association s'est donnée pour but « aux côtés de la commune et en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, de faire connaître et de mettre en valeur le patrimoine architectural, culturel et historique de Celon. Parmi ses activités, sans prétendre toutes les citer, figurent la restauration du beffroi et des cloches de l'église, dans un premier temps, et plus tard, celle de ses grandes orgues, etc... »

LAISSONS PARLER NOS TROIS CLOCHES!
« Cetonnais — de naissance ou d'adoption ou en résidence — depuis bientôt deux siècle, nous vous accompagnons dans vos heures de joie et de peine. Nous faisons partie du paysage sonore de votre campagne. Que de souvenirs nous pourrions vous conter ! Mais voilà, le beffroi qui nous supporte a besoin d'une très sérieuse révision. Nous mettons la maçonnerie du clocher — autrefois donjon du château de Prez — en péril ! C'est pourquoi nous sommes devenues muettes et notre silence crée un vide. »

Alors nous avons besoin de vous.
Et nous pensons bien être DIGNE D'UN DON

« Moi, je suis la plus ancienne — 183 ans — En Pan 1824, j'ai été bénite par M. Lainé, curé de Ceton et nommée FRANCOIS par M. François, comte de Saint-Pol, et par Mme Aime de Turin, »

« C'est moi HENRIETTE — 163 ans — À l'an 1844 remonte ma naissance. Ce nom en mon enfance fut un gage d'amour dont Messire Fergon et très noble personne de Thurin. Henriette, ornèrent ma couronne. »

« Je suis la petite dernière 1 118 ans 1 l'an 1889, la 1.2'' armée du pontificat du pape Léon XIII, le 5 sept., j'ai été bénite par Mgr Trégaro, évêque de Séez. Nommée FORTUNÉE par l'abbé Girard, secrétaire général de l'évêché (né à Ceton) et donateur, et par Virgine Gauthier, épouse de Sylvain Provost. René Hugot était curé de Ceton et Pierre Provost, maire. »

Peu d'édifices religieux présentent autant d'originalité que l'église Saint­Pierre-ès-Liens de Ceton.
On découvre quand on en fait le tour qu'elle se compose de trois parties distinctes :

à l'ouest, le doeher, massif et trapu, remontant à l'époque romane ;

au centre, la nef, long vaisseau à deux niveaux extérieurs, avec cinq pignons transversaux sur chaque façade nord et sud, de la fin de la période gothique ;

à l'est, le choeur, simple chapelle à deux travées, de la première période gothique.

L'histoire explique la juxtaposition de ces éléments.
L'église Saint-Pierre fut donnée vers 1090 par le seigneur de Ceion, Gau­thier Chesnd au prieuré de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, de l'ordre de Cluny. Cette donation se fit en présence de l'évêque du Mans, dont Ceton dépendait sur le plan religieux avant la Révolution, entouré de dignitaires ecclésiastiques, du comte Roger de Montgomery, seigneur de Bellême, et de ses fils, dont Ceton dépendait au plan féodal, de Guillaume Gouet, de Rotrou de Montfort, de Bernard de La Ferté, de Gouf fier de Villeray, et de nombreux autres chevaliers des environs. Le frère de Gauthier Chesne', Yves, reçut pour son approbation un cheval avec lequel il gagna Jérusalem.

Ainsi, au temps de la Première Croisade, Saint-Pierre devint un prieuré placé sous la protection du château de Prez élevé sur les bords de la Maroisse, ce qui éclaire la disposition du monument : d'un bout, une tour fortifiée, qui faisait partie des défenses du château, de l'autre, l'ancienne chapelle du prieuré ; entre les deux, l'église, devenue la seule paroisse de Ceton après la destruction de l'église Saint-Nicolas pendant la guerre de Cent Ans.
A la Révolution, le prieuré fut vendu et l'église conservée comme église paroissiale.
L'église de Ceton est classée Monument historique en totalité (Arrêté ministériel du 16 décembre 1974).

Médias

Nature des travaux

Restauration du beffroi de l'église de ceton

Vocation du site

Edifice dédié au culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine