CHAPELLE DE BON SECOURS AU CHAMPS-GERAUX

Mademoiselle Louise de Lorgeril revenait de Dinan le premier Mai 1821, conduisant elle-même sa calèche. Passé Saint Solen, le cheval prend le mors aux dents et s'emballe Il s'élance sur la route de Combourg , la voiture verse. Le cheval la traîne jusqu'au fossé du ruisseau du Pont aux chats à droite de la route, ruisseau qui prend sa source près de la Rouvraie. Durant cette folle cavalcade, Mademoiselle de Lorgeril prie Dieu et la Vierge de lui venir en aide. Sortie indemne de l'accident elle reconnaît en cela une intervention de la Vierge Marie. Louise de Lorgeril estimant qu'elle avait miraculeusement été sauvée, puisqu’elle était sortie indemne de l'aventure, fit le vœu d'entrer en religion, dans l'ordre de Saint Vincent de Paul.
Son père Louis de Lorgeril voulut faire bâtir une chapelle à l'endroit où le cheval s'était arrêté. N'ayant pu obtenir l'autorisation du propriétaire de l’époque, il abandonne son projet mais fait dresser sur un socle de maçonnerie un petit menhir conique trouvé à proximité, lors de travaux routiers, creusé d'une niche contenant une statuette de la Vierge qui a été volée en 1978.
La forêt est vendue le 6 mai 1844 avec les châteaux de Coêtquen et de la Guerche à Marc Antoine Guéhéneuc de Boishue (1810-1896 ) qui exerce enfin le vœu de Monsieur de Lorgeril et fait construire une chapelle vers 1850. Les passants et les pèlerins y déposaient des aumônes qui étaient recueillies par le clergé d’Evran. Ce fut probablement pour s'emparer de cet argent qu'un cambrioleur incendia cet édifice en 1891. Le comte De Boishue pensant qu'on lui en voulait personnellement, ne voulut pas relever les ruines, Mais des pèlerins toujours plus nombreux, viennent y prier, allumer des cierges et déposer des fleurs. Le curé doyen d'Evran, l'abbé Joseph Berthelot la fait relever en 1896.
"Cette chapelle de dimensions très modestes ( 8m sur 4m ),à chevet arrondi ,est ombragée de chênes superbes ; elle possède une jolie façade au pignon amorti d'une croix . La porte en plein cintre, recouverte d'une bordure, est décorée de trois grosses moulures à l'arcade et de petites colonnes aux pieds droits" (Description de Mr Monier de Dinan, dans son livre Sanctuaires et Fontaines de 1962).
La famille De lorgeril, ayant acquis cette portion de forêt vers 1960, est devenue ainsi au siècle suivant propriétaire de la chapelle.
Un pardon annuel était organisé à Notre Dame De Bon Secours le dimanche le plus proche du 8 mai jusque dans les années 1970. Il était organisé par les paroisses d’Evran et St Solen, commune voisine de St Solen qui était le point de départ d’une procession rassemblant de très nombreux pèlerins. Ces derniers offraient des oboles pour que leurs vœux soient exaucés et un prêtre, donnant son étole à baiser, accordait des indulgences. Le curé doyen d’Evran clôturait la partie religieuse des festivités. De chaque coté de la route se déroulait la fête profane à l’ombre des grands chênes. De nombreux commerçants avaient installé des tables et l’on dégustait les craquelins du village voisin de Fautrel, la saucisse et les galettes le tout arrosé de nombreuses bolées de cidre. Plus tard le pardon devint kermesse paroissiale.

Médias

Nature des travaux

Les travaux consistent à restaurer la couverture de la chapelle, aujourd'hui en partie détruite, ainsi que des travaux de maçonnerie pour assurer l'étanchéité des murs.

Vocation du site

Lieu de culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine