La Chapelle de La Providence, rue Caroline Aigle, donnant sur le bd Chèvre-Morte et la rue de Talant est la dernière œuvre, la plus aboutie, de frère Maur, architecte de l’abbaye de La Pierre-Qui-Vire.
Consacrée le 10 septembre 1894, elle n’a pas son équivalent dans la région : desservant les 3 niveaux du couvent des sœurs de La Providence (aujourd’hui maison de retraite) son étonnante orientation vers l’ouest, à l’inverse de toutes les églises, magnifie les beaux vitraux restaurés du chœur au coucher du soleil.
Elle reflète les grands modèles bourguignons : esprit cistercien du plan d’ensemble et des baies en plein cintre, esprit de Pontigny avec le déambulatoire autour du chœur et les consoles à modillon, esprit de Fontenay avec les contreforts à cheminée, les chapiteaux à crochets, les colonnes engagées, esprit de la Chartreuse de Champmol avec la galerie à double étage…
La Chapelle fut édifiée sur une magnifique cave à piliers destinée à accueillir les fûts du vin produit sur la propriété.
Les vitraux furent réalisés par un maître verrier parisien renommé : Noël Lavergne, élève de son père Georges-Claudius. Les trois verrières du chœur et les deux grandes du transept nous offrent une splendide histoire de la Sainte Famille. L’Association de Sauvegarde du Site de La Providence, l’ASSPro, a été créée en 2004 et fut présidée par Jean-Philippe Lecat, ancien Ministre de la Culture, pour aider la Congrégation des Sœurs de la Providence de Portieux, propriétaire du bâtiment, à le sauver, le restaurer et le faire vivre dans le respect des lieux.
Présidée aujourd’hui par Louis de Broissia, elle organise chaque année des concerts, conférences, manifestations, et permet aux enfants des écoles du quartier de participer à des célébrations cultuelles. Un magnifique orgue anglais de la même époque a été installé et béni en 2009.
Nous avons constaté d’importantes dégradations sur les vitraux de quatre grandes baies. Endommagés et menaçant la sécurité du site, Il a donc été décidé de les déposer en 2013 afin de procéder à leur complète restauration chez un maître verrier.
Fin 2014, grâce aux dons collectés dans le cadre d’une souscription publique ouverte en partenariat avec la Fondation du patrimoine, l’Asspro a procédé à la restauration des vitraux d’une baie de la nef côté sud dont les résultats sont remarquables (photos à droite). L’Asspro tient à remercier chaleureusement tous ceux et celles qui ont soutenu la première tranche de restauration des vitraux de la Chapelle de la Providence par leurs dons ou leur participation aux animations organisées par l’Association.
Encouragée par la réussite de cette campagne de mécénat populaire, l’Asspro lance une nouvelle tranche de travaux pour restaurer les vitraux de deux baies du Transept (l’une côté nord, l’autre côté sud).
Nous lançons une nouvelle souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine pour mener à bien cette restauration. Les donateurs pourront bénéficier d’avantages fiscaux incitatifs et la Fondation pourra ajouter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte. Vous pouvez nous aider en faisant un chèque ou par un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation.
Protégeons notre Patrimoine, notre bien à tous. Mobilisons-nous !

Médias

Nature des travaux

Nouvelle tranche de travaux pour restaurer les vitraux de deux baies du Transept
(l’une côté nord, l’autre côté sud).

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine