• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon compte
  • CALVAIRE DE LA CROISETTE-DAMIGNY

    Pour la sauvegarde et le déplacement du calvaire de la Croisette

    Calvaire
    Collecte en cours
    CALVAIRE DE LA CROISETTE-DAMIGNY
    pinMapSvgDAMIGNY
    3 587mobilisés
    0de dons
    sur 6 0000%
    devenez le premier donateur725 jours restants
    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Partager ce projet

    Sauvegarder un élément du "petit" patrimoine

    Le petit patrimoine, représentatif de multiples initiatives populaires, au fil du temps et des événements des générations successives, garde une place unique à côté des réalisations grandioses. Le tout fait notre fierté. C’est l’ensemble qu’il ne faut pas négliger car c’est l’ensemble qui est la mémoire d’une civilisation, d’une culture, de ses repères.

    • 01 décembre 2020Lancement de l'opération de souscription
    • 1er trimestre 2021inauguration des travaux

    Un peu d'histoire...

    Cet unique calvaire de la commune de Damigny est actuellement sur un terrain privé acheté par un particulier ayant obtenu un permis de construire pour une maison. Sensibilisé par l’Association Histoire et Patrimoine de Damigny et l’Association des Amis de l’Enfant Jésus de Prague, deux associations locales, il accepte de donner ce calvaire qui devait être démoli. Il convient alors de le transférer sur le terrain jouxtant la chapelle de l'Enfant Jésus de Prague. Il demeure ainsi sur sa commune d’origine.

    Le calvaire témoin de l'usage du granit de Damigny

    Le calvaire fut érigé en 1924, à la suite du vœu personnel d’une famille, après la guerre 1914-1918, la famille de Louis Lepelletier, très engagé en son temps dans la vie communale et paroissiale. Ce calvaire est d’autant plus intéressant à préserver qu’il est constitué de granit de Damigny pour ce qui concerne l’emmarchement et le socle, et de granit de Condé sur Sarthe pour la croix, au dire de l’un des derniers anciens carriers du Pays d’Alençon, Monsieur Albert Dubois, qui est venu examiner l’ouvrage. Ce calvaire, mémoire historique, religieuse et civile, est également la mémoire des carrières de granit particulièrement florissantes les siècles passés. Le calvaire sera implanté, près d'une chapelle également érigée en 1924. Depuis une décennie, elle a fait l’objet de restaurations avec le concours de la Fondation du patrimoine.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 04/12/2020

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Restons connectés

    Inscrivez vous à la newsletter

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous