Le prieuré :
Le prieuré aurait été fondé vers 1060 par Durand 1er, abbé de Troarn du temps de l'évêque Odon, qui y a édifié une chapelle dédiée à saint Martin.
Avant son départ en croisade, en 1096, Guillaume de Colombières (seigneur de Langrune) donne au prieuré le patronage, les dîmes et les biens qu'il possédait à Langrune et à Tailleville.
Le prieur de Tailleville partageait avec les abbayes de Troarn, d'Aunay et de Blanchelande les 5/6èmes de la dîme de Langrune, le dernier 6ème revenant au curé de cette paroisse.
Le prieuré, sous le patronage de saint Martin (comme la paroisse de Langrune), s'est maintenu jusqu'à la Révolution et son dernier prieur, Laurent Bruzea.
Celui-ci fut l'un des cinq députés de la généralité de Caen en 1789. Il prêta serment à la constitution civile du clergé le 20 août 1794 et devint pensionné de la République pour avoir, en quelque sorte, «vendu» son prieuré Saint-Martin.
Monsieur Mellerio a acheté le prieuré en 1849. Il meurt en 1861.

La chapelle du prieuré :
La chapelle doit remonter au XIème ou XIIème siècle.
Elle est constituée de 2 travées, à l'intérieur desquelles on peut distinguer des arcs en plein cintre et d'autres en ogive.
Le chevet situé à l'Est comporte une grande fenêtre aujourd'hui obturée dont la partie supérieure est en tiers-point.
Au sommet de l'intersection des deux travées se trouve un clocher-arcade coiffé d'un toit triangulaire avec deux ouvertures en ogive reposant sur des colonnettes caractéristiques du XIlIème siècle.
Ce petit clocher, qui abritait jadis deux cloches, est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 17 mai 1933.
A l'intérieur subsiste un autel de pierre du début du XVIlIème . Le retable était flanqué de colonnes rondes supportant un fronton en chapeau de gendarme.
La façade occidentale, où se trouve l'entrée, a été plaquée sur l'ancien porche à l'époque de la construction du château, entre 1866 et 1868. Elle est de style composite mêlant des éléments Romans à d'autres Renaissance. Elle est ornée de pilastres plats, comme le château, et de trois statues en stuc représentant Saint Joseph, Saint Martin et Saint Antoine.

Texte de l'association

Médias

Nature des travaux

Les travaux consistent en la remise en état du clocher de la chapelle du prieuré, aujourd'hui démonté.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine