CHAPELLE FUNERAIRE CAIL A CHEF BOUTONNE

La chapelle funéraire est celle des parents de Jean-François Cail : Charles Cail et Marie Pinpin. Jean-François CAIL est né à Chef-Boutonne en 1804, devenu l’un des plus grands industriels français de son époque, il fait une demande à la Commune de Chef-Boutonne en 1855 pour l’achat d’une tombe à perpétuité pour ses parents. Sa mère est décédée le 15 octobre 1839 et son père le 20 décembre 1854. La concession perpétuelle vendue par la commune à Jean-François CAIL sera la première de Chef-Boutonne. L’industriel va faire ériger une chapelle avec un petit autel à l’intérieur et un entourage en fer forgé réalisé, ainsi que la porte de la chapelle, par ses ouvriers des ateliers du quai de Grenelle à Paris.
En 1948 la Commune décide de vendre l’ancien cimetière de Chef-Boutonne et de faire transférer les tombes perpétuelles de l’ancien cimetière vers le nouveau y compris le tombeau Cail. Mais le 21 mai 1948 en raison du coup jugé trop important pour le déplacement, le Conseil municipal décide de ne pas déplacer le tombeau et de passer un bail emphytéotique avec les nouveaux propriétaires du terrain. Ce bail n’ayant pas été honoré, le tombeau se trouve aujourd’hui sur une propriété privée.

Médias

Nature des travaux

Afin de sauver cet édifice et en mémoire de Jean-François Cail, la solution est de démonter, de restaurer l’ensemble et de le remonter sur une nouvelle concession perpétuelle dans le cimetière de Chef-Boutonne.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine