CHAPELLE NOTRE-DAME DES BOULEAUX À GUEWENHEIM

Chapelle de pèlerinage
La chapelle est située au sud du village, dans le cadre magnifique de la forêt de l’Oberwald. Citée en 1569 dans un inventaire de biens de l’abbaye de Masevaux, elle a certainement été reconstruite après la guerre de Trente Ans pour abriter une statue miraculeuse de la Vierge qui aurait été découverte par un paysan dans les champs après 1648.
Reconstruction
Détruite en 1792 lors de la Révolution française ou tombée en ruine, il ne restait que des murs et la statue de la Vierge. Sa reconstruction, sous la pression des habitants du village, est évoquée par le conseil municipal en 1861 et elle est décidée en 1865.
Les travaux commencèrent en 1866 avec la contribution de villageois bénévoles et ils furent financés en grande partie par des membres bienfaiteurs et par des offrandes des paroissiens. La date du début des travaux est inscrite sur un oculus dans le pignon (Maria in den Burken). Dès l’achèvement des travaux, la cérémonie inaugurale eut lieu le 8 septembre 1868, fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, en présence de toute la population avec à sa tête le maire Antoine LILLER et le curé Apollinaire Kroener, successeur du curé Joseph HUHN, décédé en 1868.
La chapelle a été épargnée durant les deux guerres mondiales mais les vicissitudes du temps ont altéré son aspect.
En 1968, à l’occasion du centenaire de sa bénédiction, bénévoles et associatifs, à l’initiative des Petits Chanteurs, lui ont redonné une cure de jouvence : peintures intérieure et extérieure, installation d’un nouveau clocheton en cuivre, réfection de la toiture et peinture de deux fresques murales par l’artiste Paul Gessier.
La chapelle a été épargnée durant les deux guerres mondiales mais les vicissitudes du temps ont altéré son aspect.

Médias

Nature des travaux

De 2009 à 2012, l’association des « Amis de la chapelle ND des Bouleaux » ainsi qu’un généreux donateur ont procédé au ravalement et au crépissage des façades, au rafraîchissement de la nef et du chœur, à des travaux de zinguerie et à des aménagements extérieurs. Des bénévoles ont également rénové les fresques extérieures.
Les nouveaux vitraux doivent permettre d’embellir les lieux en apportant une luminosité chaleureuse et propice au recueillement. Ils seront de style traditionnel, en verre antique, de teintes claires, et ils comporteront un montage au plomb avec une bordure décorative et un médaillon central figuratif. Ils représenteront ainsi sainte Odile, saint Jacques de Compostelle, sainte Barbara et la Vierge à l’Enfant.
Le coût des travaux s’élève à 17 700 euros TTC.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine