La commune des PLANS, d'une superficie de 1.800 ha, située au nord de Lodève, est liée au nord-ouest à celle de Lodève. Regroupant 7 petits hameaux, elle fait partie des rares communes de France qui ne possèdent pas de monument aux morts. En effet, tous les hommes de la commune ayant participé aux guerres de 1870, 1914-18 et 1939-45 en sont revenus vivants. Une légende locale attribue cette situation exceptionnelle à la protection des habitants par le Saint Sauveur, à qui est dédiée une chapelle située à l'écart des habitations. La chapelle Saint Sauveur est citée en 988 dans une donation de Saint Fulcran, évêque de Lodève, puis en 1162 dans une bulle du pape Alexandre III. Elle a été, un temps, l'église paroissiale du hameau de Soulages.  La chapelle Saint-Sauveur est construite sur un terrain dénivelé. Elle présente les caractéristiques des églises préromanes, construites entre les 9ème et 11ème siècles. L'ensemble architectural est composé d'un clocher, situé à l'ouest et accolé à la chapelle. Il est de plan carré et percé, au niveau supérieur, sur les faces Est et Ouest, de baies jumelées en plein cintre. La chapelle a un plan simple de petites dimensions : nef unique terminée par un chœur carré plus étroit, et signalé par un arc triomphal outrepassé. Le sanctuaire est éclairé par une petite baie échancrée à l'Est. L'entrée est protégée par un porche. Les gros contreforts extérieurs ont été ajoutés plus tardivement, au moment de la construction de la voûte en berceau brisé. Le clocher est du 10ème siècle, ainsi que le chevet, le reste de l'édifice date probablement du 12ème ou 13ème siècle. L'intérieur conserve un décor peint, datant peut-être du 17ème siècle : ciel étoilé, une gloire, un Christ en croix, des décors végétaux de vigne et de fleurs. 

Médias

Nature des travaux

La Chapelle Saint Sauveur est aujourd'hui très dégradée : couverture en lauzes mal restaurée, chapes de béton très visibles, mise en place de tirants métalliques, fissures, façades aux joints dégarnis, ouvertures bouchées, bois de charpente en mauvais état. Les travaux envisagés sont : la réfection des couvertures en lauzes calcaire, le remplacement des tirants métalliques, la consolidation des maçonneries, le rejointoiement des façades, la réouverture des baies du clocher, la restauration des décors peints intérieurs, le remplacement des menuiseries extérieures et la remise en état des sols intérieurs.

Le montant des travaux s'élèvent à 86 486 €HT.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine