CHAPELLE SAINTE MARIE MADELEINE SAINT POL SUR TERNOISE

La Chapelle Marie-Madeleine fait partie, depuis le XIXème siècle, du paysage urbain Saint-Polois et s’inscrit à ce titre dans le cadre patrimonial des édifices de dévotion de ce siècle. Elle fut édifiée sur les plans de Clovis Normand en 1861 grâce au don de Thérèse Quillio, fille de Bonaventure-Dominique-Joseph et de Brigitte Billot, veuve d’Eloix Durand. L’édifice fut béni en 1862.

Une campagne de restauration semble avoir lieu en 1929 et fut suivie de la béné-diction de la statue de Sainte Marie-Madeleine qui fut alors remise en place.

Durant cette campagne, les pierres de taille dégradées et le soubassement en briques ont été recouverts en partie par des enduits ciment et une bonne partie a été peinte. Des zincs ont été mis en place pour couvrir les wemberghes et glacis des contreforts. La couverture est établie en ardoises naturelles.

Malheureusement les matériaux employés étaient de qualité moyenne sur un terrain sujet à une humidité importante. La mise en oeuvre d’un enduit ciment assez épais, au XIXème siècle, sur une structure dégradée, a contribué à l’augmentation du taux d’humidité dans les maçonneries basses tout en générant la prolifération de sels minéraux nocifs pour les maçonneries anciennes.

Médias

Nature des travaux

L’état actuel de cet édifice est alarmant. Il a été constaté une dégradation profonde des maçonneries, les mortiers sont en très mauvais état, les parties basses sont déstabilisées. Un dévers de l’ensemble de la façade a motivé la mise en place d’un étaiement qui ne peut être que temporaires car il ne résout rien aux causes des déformations. Aujourd’hui, à nouveau il est urgent d’effectuer les restaurations importantes. C’est pourquoi le Conseil Municipal a décidé la restau-ration de ce bâtiment qui appartient au patrimoine et à l’his-toire de la Ville de Saint-Pol-sur-Ternoise.

Les travaux prévus :

 Un démontage partiel du campanile pour le restaurer ensuite;

 Un parapluie de travail lié à l’échafaudage et mis en place par le couvreur pour alléger le coût tout en amélio-rant le confort de travail;

 Remplacement total de la couverture et des chevrons avec pose aux clous d’ardoises traditionnelles;

 Reprise de fondation de la façade par semelle de répartition;

 Restauration des maçnneries et badigeon de finition.

Malgré les aides publiques sollicitées, il reste encore à la charge de la commune une part importante des travaux. C’est pourquoi, nous lançons une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine