Etabli sur les vestiges d’un château féodal, le château de Vellerot, surplombe la commune de Saint Pierre en Vaux en Côte d’Or.              

Epargné pendant la révolution, il fût mis sous scellés de 1794 à 1804. En 1824, il est acheté à Madame de Mareille par le Comte Casimir de Villiers La Faye, chevalier de l’Ordre de Malte. Il y fera de nombreuses réparations.            

Au cours du XIXe siècle des dynasties de chasseurs côte-d’oriens se forgèrent dans la louveterie. Les Villers La Faye feront partie de ce mouvement à Clomot et à Vellerot. Nous leur devons certainement la création de la grande salle de chasse et de la tour de l’horloge (vers 1860). En 1872, le château est vendu à Monsieur Henri Belime. Les fenêtres à l’étage sont alors ornées de briques vernissées. En 1919, le château est acquis par Mme Rateau. Avec l’abbé Lanoiselée. A la mort de Mme Rateau, le château est donné à l’évêché de Dijon, en vue de la création d’une maison de repos pour les prêtres.              

A partir de 1979, l’association du Renouveau en devient locataire et y fonde une  « école de vie », qui deviendra «  Communauté rurale de Vellerot  » en 1986, puis en 1997 «  résidence sociale  », avant de s’inscrire en 2003 dans le statut et le fonctionnement d’une « Maison Relais » . D’importants travaux de mise aux normes ont été réalisés par l’association en 1997/1998.            

La Maison Relais de Vellerot accueille aujourd’hui 26 résidants, femmes et hommes. Elle est ouverte 365 jours par an, 24 heures sur 24. Elle s’adresse à des personnes malades alcooliques chroniques, dont la santé physique et psychique est dégradée, mais stabilisée, ayant un passé institutionnel ou hospitalier souvent prolongé et en très grande difficulté sociale.

Médias

Nature des travaux

Dans un contexte économique difficile, l’entretien et les charges courantes de ce bâtiment à vocation d’insertion, représentent un poids considérable dans nos budgets. Des dégradations s’accentuent : la toiture abîmée provoque des fuites d’eau dans les chambres des résidants, les fenêtres usées et non isolées laissent passer le froid et l’humidité et les conditions de vie des résidants s’en trouvent dégradées. Maintenir notre activité au château de Vellerot passe obligatoirement par une restauration des bâtiments.             

Nous avons décidé de mettre en place une souscription publique en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, afin de donner la possibilité à chacun, par les dons accordés, de contribuer à améliorer les conditions d’accueil de personnes en souffrance. Ceci afin d’atteindre un niveau satisfaisant d’hébergement et de nous permettre de poursuivre notre mission.

Partenaires

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine