CHEMIN DE CROIX DE SERVEL A LANNION

Une belle rencontre : c'est au hasard d'une promenade que quelques amis amoureux des vieilles pierres, ont découvert dans l'enclos paroissial de Servel sept statues en bois polychromes du XVIIème siècle logées dans des oratoires en pierre et représentant la passion du Christ. A la fois intrigués par la beauté de l'ouvrage et émus par sa vétusté, ils ont voulu en savoir davantage : c'est ainsi qu'est née l'Association pour la sauvegarde du chemin de croix de Servel.

Une histoire surprenante: c'est entre 1672 et 1694 qu'à Servel l'abbé Maurice Le Gall de Kerdu fit ériger autour de son église ces sept statues, une pour chaque jour de la semaine. A cette époque, il fallait lutter contre la montée du protestantisme. Les Jésuites, très actifs en Bretagne et particulièrement dans le Trégor, s'étaient attelés à cette tâche d'évangélisation intense par des représentations visuelles, des prêches, prières et méditations. Ainsi, l'abbé Le Gall pouvait emmener ses ouailles, souvent illettrées, prier devant les sept statues de ce «chemin de prière». Une méthode audiovisuelle en quelque sorte ! Plus tard ces chemins de prière deviendront les chemins de croix que nous connaissons aujourd'hui.

Un trésor d'histoire menacé de disparaître: Inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 22/12/1927, en butte aux intempéries et aux parasites, ce patrimoine unique est menacé de disparaître faute de restauration urgente. Unique, car s'il y en eut d'autres, beaucoup ont disparu et à notre connaissance, il reste le dernier à subsister sous cette forme ; Il est le plus ancien prototype de tous les chemins de croix.

Médias

Nature des travaux

Restauration des statues et des oratoires constituant le Chemin de croix de Servel.

Vocation du site

Chemin cultuel et touristique.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine