DOURIEZ (Pas-de-Calais) est un village de 300 habitants, situé dans la Communauté de communes des Sept Vallées, au coeur du Val d'Authie, agréablement situé dans un paysage bucolique au carrefour de l'ancienne voie romaine reliant Lyon à Boulogne et de l'axe Nord-Côte d'Opale emprunté par les très nombreux touristes français et européens.


L'église est une collégiale érigée de 1505 à 1518 pour des chanoines par le seigneur du lieu, François de Créquy. Les guerres du 17ème siècle lui furent fatales (incendie de 1638) mais la population s'attacha à la restaurer et quelques généreux donateurs à la meubler au 18ème.

Dans son état actuel, elle demeure un témoin majeur de l'art gothique tardif avec quelques approches du gothique flamboyant.


Devant l'urgence d'une situation qui risquait l'effondrement de certaines charpentes, la commune de Douriez s'attaque courageusement à la sauvegarde de ce patrimoine de qualité amplement reconnu.


"Bien qu'il nous soit parvenu mutilé, cet édifice n'en demeure pas moins l'un des plus intéressants du Nord de la France" (Jacques Thiébaut,Nord gothique, Picardie, Artois, Flandre, Hainaut, édit. Picard, 2006).

Médias

Nature des travaux

La commune, propriétaire de l’édifice, consciente de la valeur de son patrimoine, classé au titre des monuments historiques, souhaite sécuriser l’édifice, assurer clôt et couvert actuellement défectueux, restaurer l’ensemble pour le transmettre aux générations futures.

Les travaux sont prévus en trois phases, ils débuteront fin 2015 et début 2016 et s’étaleront sur au moins trois années :

  1. 2015 - 2016 : Choeur et sacristie, les intérieurs
  2. 2016 - 2017 - 2018 : Transept et bas-côtés, le drainage
  3. 2017 - 2018 - 2019 : Façade occidentale et nef, les intérieurs


Les travaux concernent plusieurs corps d’état.

 

  • Restauration des maçonneries : en pierre de taille, remplages de baies, etc., la confortation des voûtes, dont les nervures sont fissurées et des voûtains
  • Charpente : Restauration des charpentes en chêne (XIXe siècle) du choeur, des bas-côtés, du transept et de la nef. Restitution de la toiture d’origine de la sacristie.
  • Couverture : Réfection, en ardoise violine, des couvertures fuyardes sur la quasi-totalité de l’édifice sauf la flèche refaite en 1998.
  • Vitrail : Restauration complète de l’ensemble des vitraux (XIXe) ; remplacement des verrières en vitres claires par des vitraux à bornes ; protection par des panneaux grillagés.
  • Menuiserie : Mise en sécurité des portes.
  • Electricité et paratonnerre : Mise aux normes des installations actuelles.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine