Remplaçant une première église à pans de bois consacrée en 1557 devenue trop petite, la décision de construire en pierre l’église Notre-Dame, doublant sa surface, est prise en 1628. La première pierre est posée le 24 juin 1629. Malgré une édification soumise au rythme lent du financement, elle n’offre l’aspect actuel qu’en 1898 ! Pourtant, soulignons l’admirable unité architecturale classique de la collégiale qui en fait, eu égard à ses dimensions, un édifice unique dans sa sobre pureté de style. Une grande harmonie se dégage de la façade, à trois divisions en élévation et en largeur. Harmonie également des façades latérales, aux niveaux soulignés de balustrades à motifs de consoles surmontées de pots à feu.
L’intérieur, d’une exceptionnelle clarté, mériterait à lui seul un long développement descriptiif : la large nef, couronnée d’une corniche qui enserre également le chœur et l’abside, l’audacieux arc en anse de panier allégeant la nef du pilier central, les douze chapelles latérales aux mobiliers et tableaux que ne renierait pas un musée, le grand orgue et l’orgue du chœur…

Médias

Nature des travaux

La façade de la collégiale nécessite d'importants travaux de restauration. Le corps central et les deux tours seront restaurées. La souscription lancée avec la Fondation du Patrimoine a pour objectif de recueillir des fonds afin de mener à bien ce projet.

Vocation du site

Edifice religieux

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine