COURTINE DU CHATEAU DE DINAN

Suite à l'effondrement d'une partie des remparts de la Ville survenu le 2 mars 2015, la campagne de dons initialement prévue pour la restauration des courtines, permettra aussi de participer à la restauration de la partie effondrée des remparts.

A noter : en 2009, une première souscription a été lancée pour restaurer une partie des remparts, qui a été inaugurée en 2011. Cet appel au mécénat populaire a permis de collecter 36.883 €. Pour en savoir plus, cliquez ici.

C’est dans les années 1590, durant les guerres de Religions, que le duc de Mercœur, gouverneur de Bretagne, décide de renforcer les défenses de Dinan pour en faire sa principale place-forte du nord-est de la Bretagne. A cette occasion, une partie de l’enceinte urbaine comprenant le donjon ducal, la porte du guichet et la tour de Coëtquen sont réunis en un seul ensemble portant désormais le nom de château de Dinan.
Les objectifs de cette forteresse sont alors doubles : protéger Dinan des troupes du roi Henri IV et assurer Mercœur de la fidélité des Dinannais. Afin d’assurer une cohérence à cet ensemble, une haute-cour est aménagée le long de la courtine – terme propre à l’architecture militaire désignant une muraille reliant deux tours – dont le parapet est rehaussé pour l’occasion.

Médias

Nature des travaux

En 2014, plusieurs désordres ont été constatés sur cette courtine, à commencer par un mauvais état des parements extérieurs, plusieurs fissures sur l’ensemble de la muraille et un parapet particulièrement fragilisé.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine