DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

Le château de Gardères est situé en plein cœur d’un village des Hautes-Pyrénées de 426 habitants. Le Château fut construit et remanié sur un emplacement anciennement occupé par un château fort, comme le laissent supposer la disposition des lieux et le plan cadastral.

Au XVe siècle, la seigneurie de Gardères, Luquet, Seron, et Aast appartenait à la maison de Coarraze. Catherine de Coarraze légua cette seigneurie à son fils Gaston de Foix-Carmaing qui la vendit en 1504 à Bernard II de Coarraze. La seigneurie passa ensuite par héritage aux Castelnau-Laloubère et fut vendue en 1603 à Antoine d'Incamps, seigneur d'Abêre en Vic-Bilh.

En 1672, Jérôme de Day, marchand de laine, puis conseiller du roi et trésorier général de la couronne de Navarre, acquiert Gardères et sa seigneurie de Louis d'Incamps, marquis de Louvie. Par son mariage en 1674, avec Catherine de Nays, héritière des seigneuries de Gomer et de Nousty, Jérôme de Day en devient propriétaire.

En 1760 naît Pierre Joseph de Day-Gardères, dit baron de Day (1760-1812) qui sera le dernier seigneur du Château de GARDERES et sera aussi Maire de ce village et Gouverneur de la Ville de TARBES. A sa mort, le château passa par alliance aux Cazaubon-Lavedan, puis à Marie d'Olce de La lande de Vic en Bigorre qui revendit le Château en 1904 à la famille Bacqué qui transforma cette demeure en épicerie, quincaillerie, « bistrot » pour les gens du village. Le Château sera fort animé à cette époque grâce aux fêtes de la terre qui auront lieu chaque année.
Ainsi depuis le XVe siècle, dans cette ancienne seigneurie de Gardères se sont succédées les familles de Coarraze, Foix-Carmaing, Castelnau-Laloubère, d'Incamps, Day, Cazaubon-Lavedan, d'Olce de La Lande et Bacqué.
Aujourd’hui, les dépendances et tous les abords extérieurs sont mis à la disposition de l’Association « Gardères 1723 ». Ses jardins et toutes les dépendances retrouvent peu à peu leur éclat grâce aux travaux de restauration entrepris. Granges, toitures, murs de galets et abords du château ont fait l’objet d’une attention toute particulière.

Médias

Nature des travaux

Depuis 2009, l’association Gardères 1723 a engagé la restitution d’un jardin à la française dans la cour d’honneur. Les lieux sont ouverts pour les manifestations nationales, rendez-vous aux Jardins, Journées Européennes du Patrimoine et tous les vendredis et Samedis de mai à septembre de 10h à midi et de 15h à 18h. Pour les groupes (+20 personnes) les visites sont possibles toute l’année sur réservation.

Aujourd’hui, le mur des douves ainsi que le préau de la basse cour nécessitent d’importants travaux de restauration.

Grâce à cette souscription, vous pouvez soutenir cette opération de conservation et de mise en valeur de ce précieux patrimoine et recevoir en retour un reçu fiscal en rapport avec votre don.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

    Fondation du patrimoine

  • DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

    Fondation du patrimoine

  • DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

    Fondation du patrimoine

  • DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

    Fondation du patrimoine

  • DOUVES ET PRÉAU DU CHÂTEAU DE GARDÈRES

    Fondation du patrimoine