Plus ancien bateau traditionnel navigant du Nord-Pas de Calais, LORETTE est un dundee de 13 mètres, construit en 1907 à Ostende. Ce bateau est utilisé, durant de nombreuses années, pour la pêche au chalut à la crevette, au poisson plat et au hareng en mer du Nord.
Il existait des centaines de ces dundees dans tous les ports du littoral Manche mer du nord. Lorette en est le dernier témoin.

Il  participe à l'évacuation des troupes anglaises en 1940 (opération Dynamo) où il est mitraillé et coulé. Renfloué en 1941 il navigue à nouveau en 1942 quand les allemands ré-autorisent la pêche. A la suite d'un accident lors d'un chalutage, le bateau coule. Renfloué, il est restauré par le chantier Verva de Gravelines et poursuit sa carrière jusqu'aux années 1960. Il est ensuite désarmé en 1967 dans la vasière de l'Aa.


LORETTE, aujourd'hui centenaire, navigue encore parce qu’il a été réarmé à la plaisance quelques années plus tard dans son aspect d’origine par un architecte belge et a été entretenu régulièrement jusque dans les années 1970.
Le dundee est ensuite laissé quelques temps à l'abandon. Racheté par ses actuels propriétaires, le bateau est restauré et réarmé dans les années 1980. Il navigue, sous pavillon belge, le long des côtes européennes et participe aux premières fêtes maritimes dont Brest 92.

Depuis, LORETTE a été un acteur régulier des fêtes maritimes régionales et a participé jusqu’en 2008 à la représentation du littoral Nord-Pas-de-Calais lors des manifestations maritimes françaises et européennes.
Le navire a conservé l'authenticité de sa silhouette de dundee de la mer du Nord et a pu naviguer durant toutes ces années grâce à l'excellence et la robustesse de sa construction, ainsi qu'aux soins réguliers apportés à son entretien.
Comme tout bateau de cet âge, LORETTE a aujourd'hui besoin d'une nouvelle phase de travaux de restauration.
Il est actuellement au sec et en sécurité dans le centre technique du patrimoine de la FRCPM ( Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes )

Médias

Nature des travaux

La FRCPM a fait réaliser une première expertise du navire conduite par des experts maritimes et une première série de travaux de mise en sécurité du bateau par M.Xavier Maintenay, charpentier de marine diplômé.

Bien que centenaires, les oeuvres vives ( parties immergées, par opp. OEuvres mortes) du navire sont saines : membrures, quille, varangues, étambots, tableau arrière sont en bon état général. L'arrière du bateau avait fait l'objet d'un premier ensemble de travaux de restauration lourds durant l'hiver 2003-2004 au chantier naval La Cornouaillaise à Douarnenez (29). Ces travaux concernaient principalement la partie arrière du navire des oeuvres vives jusqu'au roof, avec le remplacement : des allonges de voûte - des plats-bords arrières, bâbord et tribord - du tableau arrière - des barrots de pont arrière - du pont arrière jusqu’au mat d’artimon - de l’étançon et reprise du gréement du mat d’artimon - du secteur de safran et câbles de drosses de gouvernail - de12 jambettes et du pavois arrière - de bordées de pavois (2 x 4 mètres) - de 40 mètres de planches de bordées en chêne à différents endroits de la coque sous la flottaison (oeuvres vives) et au dessus de la ligne de flottaison (oeuvres mortes).

pièces de charpente à reprendre : roof ( superstructure du bateau ) arrière et avant ( embase détériorée – hiloires ( parties saillantes en bois pour empêcher l'eau de rentrer dans les ouvertures du bateau ) / interventions sur le pont arrière et poste de barre ( mât d'artimon ( arrière ) // pont avant // serres ( structures longitudinales pour limiter la flexion du bateau ) bauquière et sous-bauquière – bordés de cadène ( lattes ) des haubans – jambettes de pavois ( bordages cloués ) avant et latérales bâbord et tribords – bordés de pavois – bordés de coque – barrots de pont avant – grand mât – principal – étrave ( pièce avant de l'ossature de la coque ) travaux d'accastillage / de peinture / de remise en état électrique / électronique de navigation / motorisation / voilure - gréement

Vocation du site

L'association des « Amis du dundee LORETTE » désormais propriétaire (depuis le 15 août 2015) du bateau a pour objet la préservation, la restauration et la valorisation de cet ancien voilier de travail.
Construit en 1907, le dundee LORETTE est l'un des derniers témoins de la pêche traditionnelle régionale.
L'association a pour objectif la sensibilisation du public, des collectivités et des partenaires privés à l'importance de conserver ce bateau emblématique du patrimoine maritime régional et d'assurer sa transmission aux générations futures.
Par ses actions : recherches historiques, communication, collecte de dons, achat de fournitures, recherche de financements publics et privés, l'association contribuera à sa présentation et à son exploitation au profit de tous ainsi qu’à son entretien permanent ; de même pour la valorisation touristique et culturelle de LORETTE sur le littoral Côte d'Opale qui deviendra l'emblème de l'identité maritime régionale et de ses métiers lors des manifestations maritimes.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • DUNDEE LORETTE

    Molle / Bournisien

  • DUNDEE LORETTE

    Molle Bournisien

  • DUNDEE LORETTE

    Molle Bournisien

  • DUNDEE LORETTE

    Molle Bournisien