Perchée en haut du village de Chasselas, l’église paraît veiller sur ses habitants, que l’on appelle les Chasseloutis !... Surtout depuis qu’une statue en fonte de la Vierge Marie (Inspirée de Notre Dame de Fourvière), a été placée au sommet de la façade Est.
La première église, connue avant l’an mil et déjà dédiée à Notre Dame de Chasselas, était sans doute en bois. Au Xème ou XIème siècle, est bâtie la partie Ouest de l’actuel édifice, la base du clocher comprise ; puis au XVIème ou XVIIème siècle, l’église est prolongée vers l’Est. Le clocher est élargi et rehaussé pour servir de chemin de ronde, au temps des guerres de religion.
A voir à l’extérieur : Remarquer le clocher, avec ses deux étages et aux quatre angles, quatre têtes que l’on dit être de loups. Depuis la construction d’une route, côté Ouest, la porte principale est pratiquement condamnée et on entre dorénavant par la porte latérale et son beau porche de pierre. La sacristie fut rajoutée après la construction de l’église. Autrefois, le cimetière était autour de l’église : il fut transféré en 1880 de l’autre côté du village : la croix sur le côté de l’église, restaurée en 2003, est la croix de l’ancien cimetière.
A voir à l’intérieur : Les travaux effectués en 1997, créent une atmosphère lumineuse et sereine. Ces travaux ont fait apparaître un reste de fresque portant une date : 1648…mais elle a été recouverte…
Notre église abrite un mobilier remarquable : bénitier en pierre, daté de 1603 ou 1605, statue en pierre peinte de style bourguignon représentant une « Vierge à l’enfant » de la même date que le bénitier : est-ce du même artiste ? On suppose que ceux-ci proposaient leurs services aux paroisses, après les guerres de religion, pour reconstituer les statues endommagées ou détruites.
On note la présence d’une statue de Sainte Barbe, patronne, entre autres des carriers, sa présence s’explique par l’existence des carrières de grès à Chasselas, qui furent exploitées jusqu’en 1938, notamment pour paver les rues de Lyon !
Depuis 1992, de nombreux travaux intérieurs et extérieurs ont été effectués, financés par l’AREC, la municipalité et des dons : réfection du chœur et de la partie centrale, des niches et des portes, vitraux, sacristie, révision de toiture, croix extérieure en fer forgé, électrification des cloches, façade, restauration d’objets mobiliers, restauration des toitures église et sacristie, remplacement du battant de la petite cloche, etc….
Seule la toiture en laves du clocher présente un danger réel, car les laves glissent sur la toiture refaite en 2012 ; le tout entraînant un danger très important aux alentours de l’église, la casse des tuiles neuves de l’église et des infiltrations intérieures. L’église est un des éléments importants, avec le Château de Chasselas, du patrimoine de notre village, attirant de nombreux visiteurs !
La municipalité souhaite donc restaurer le clocher : restauration de la toiture en laves, changement de certains éléments de charpente, pose de grillages anti-pigeons, changement des tuiles cassées de la toiture.

Ce projet représente un investissement très important et, malgré les subventions attendues, le montant pour la commune reste non négligeable mais ces travaux sont indispensables La Municipalité et l’.A.R.E.C. ont donc décidé de lancer une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine.
Habitants et amis de Chasselas, amoureux du patrimoine, entreprises et associations mobilisons nous ! Chacun peut ainsi devenir acteur de cette restauration en faisant un don. Les donateurs pourront bénéficier de déductions fiscales incitatives grâce à la Fondation du patrimoine qui ajoutera un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte des dons. Vous pouvez nous aider en faisant un chèque ou un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation.

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN ET DE VOTRE GENEROSITE !

Médias

Nature des travaux

restauration du clocher

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine