L’église d’Ormes date de la première moitié du XIIème siècle. De style roman, l’édifice est orienté Nord-est. Les transepts ont été ajoutés ultérieurement. La travée, plus étroite que la nef, est voûtée en plein cintre. L’abside, de forme circulaire, est éclairée, côté sud, par une unique fenêtre. Une tribune, installée dans la première moitié du XIXème siècle était, à l’origine, réservée aux hommes.
Le pignon ouest, constitue la partie la plus remarquable de l’église, avec son beau portail roman du XIIème siècle, encadré de deux colonnes, reposant sur les bases et surmontées de chapiteaux sculptés. Au milieu du tympan, se trouve une sculpture considérée comme étant une figuration gauloise du dieu Tau « le Dieu au Maillet ».
Le clocher de pan carré comporte deux étages, mais il a subi de nombreuses transformations au cours du temps. D’un seul étage à l’origine, deux ont été ajoutés au XIXème siècle, l’un en pierre, le second en bois qui fût détruit par la foudre en 1958. Suite à cet épisode, la partie en bois fut remplacée par la toiture du clocher actuel.
A l’intérieur de la nef, repose contre le mur sud, un remarquable gisant de pierre à l’effigie d’un chevalier, classé Monument Historique en 1932. Notre église abrite une riche statuaire. On peut citer la présence d’une piéta, en pierre peinte, placée dans une niche sur le mur nord, classée Monument Historique en 1959. Citons enfin la présence d’autels en pierre de Préty (Saône-et-Loire) datant du XVIIIème siècle.
Le cimetière communal entourait l’église, désaffecté et transféré en 1930, il a fait place à un espace paysager entretenu par la commune. Un calvaire et un monument aux morts ont été conservés.
Des points d’entrée d’eau sont apparents à la liaison entre chœur et nef, et au niveau de l’accès au clocher. Une forte humidité et des remontées capillaires en façade risquent d’endommager à terme le bâtiment.
Nous devons donc entreprendre une restauration de notre église qui se déroulera en trois tranches. Avant d’entamer des travaux sur l’intérieur et l’extérieur de l’édifice nous devons débuter par une première tranche qui permettra de restaurer la toiture et de mettre ainsi l’ensemble hors d’eau.
La commune d’Ormes, avec l’aide accordée par le Conseil départemental de Saône-et-Loire, ne peut à elle seule faire face à une telle dépense.
La Municipalité a donc décidé d’ouvrir une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Nous avons tous, particuliers, entreprises, habitants ou amis de la commune, l’occasion de devenir acteurs de cette restauration. Vous pouvez apporter votre aide, même modeste, en faisant un chèque ou un virement via le site sécurisé de la Fondation du patrimoine.
Chaque donateur pourra bénéficier de déductions fiscales incitatives et la Fondation pourra apporter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte.
Alors, ensemble, mobilisons-nous pour permettre de sauver ce témoin de la vie quotidienne du village depuis près de 900 ans ! Nous pourrons ainsi le transmettre aux générations futures comme l’ont fait nos prédécesseurs.

Médias

Nature des travaux

restauration de la toiture et mise de l’ensemble hors d’eau

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine