Notre église présente une diversité architecturale caractéristique d’une construction longue, soumise à l’évolution des bâtisseurs et des changements de goût.
Son existence et celle de sa paroisse sont attestées en 1550. Mais sa construction initiale fut bien antérieure. En témoigne le chœur, essentiellement roman, de la fin du 13ème siècle. On y voit poindre une inspiration gothique, tandis que la Renaissance se révèle dans sa grande fenêtre du fond. La nef affiche le style grec, de même que le portail.
La chapelle de droite, au sud, consacrée à la Sainte Vierge, fut ajoutée en 1559. Celle de gauche, au nord, dédiée au Sacré-Cœur, a été construite en 1894.
Le bâtiment abrite un certain nombre d’œuvres remarquables: sculptures, verrière du chœur formant un bel ensemble de vitraux, deux autels en bois peint, stalles du chœur en chêne de Belgique, fonds baptismaux et grand autel en pierre de Préty.
Conserver tous ces objets mobiliers dans des conditions convenables suppose de disposer d’une église en bon état, où ils se trouvent mis en valeur et protégés.
Ce n’est qu’en 1894 que des travaux très importants furent entrepris : restauration de l’intégralité des toitures, de la sacristie, consolidation de la nef, réfection de tous les enduits. On en profita pour rehausser le clocher de 3,5 m, percer des fenêtres de plein cintre dans la nef et édifier la chapelle nord. Le clocher fut restauré en 1978, et d’importants travaux intérieurs furent effectués en 1994 et 1995.
L’église de Ratenelle fut influencée par les préoccupations qui traversaient l’Eglise française dans son ensemble. Elle témoigne des courants de pensée et des croyances qui ont façonné l’histoire religieuse de notre pays. C’est la définition même d’un précieux patrimoine qui va bien au-delà de l’affection que nous inspire sa silhouette familière.
Ne plus entendre ses cloches, voir l’eau s’infiltrer à travers sa toiture, observer les signes de sa décrépitude, cela serait renoncer à une part de notre identité collective, à une part de nous-mêmes. Faisons en sorte de la protéger et de la conserver, que les générations futures ne puissent rien reprocher au siècle présent, le nôtre ! Conjuguons pour cela les efforts de l’institution et des citoyens ; la Fondation du patrimoine et le mécénat publique nous en donnent l’opportunité !

Nous pouvons tous apporter notre pierre à ce projet en faisant un don dans le cadre de la souscription publique ouverte en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Vous pouvez nous aider en faisant un chèque ou un don en ligne sur le site sécurisé de la Fondation. Cette dernière permettra à l’ensemble des donateurs de bénéficier de déductions fiscales incitatives et pourra ajouter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte de dons.

Médias

Nature des travaux

Une nouvelle tranche de travaux doit être entreprise rapidement, elle permettra de restaurer :
les enduits extérieurs et intérieurs, certains éléments de zinguerie, certaines dalles du sol de l’intérieur du bâtiment, les grilles de protection des vitraux, etc….

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine