L’histoire locale dit qu’une partie de l’édifice actuel, la nef côté gauche avec sa porte murée, aurait été construite sur un ancien temple de Jupiter et conservée malgré les différents remaniements. Saint Julien, évêque de Brioude (IIIe – IVe siècle), saint patron de l’église, a donné son nom à la commune. Soldat romain converti au christianisme, il serait mort en martyr par décapitation près de Brioude en Auvergne, en 304. En 1862, ce fut la construction du chœur actuel puis en 1876/1877, la construction du clocher. L’église de Saint-Julien-sous-les-Côtes fut très longtemps considérée comme « mère-église » des paroisses alentours dont Vignot… c’est dire son importance ! Très endommagée pendant la Première Guerre Mondiale, l’église a été restaurée après l’armistice. L’intérieur de celle-ci, souffrant de l’humidité comme beaucoup d’anciens bâtiments dans notre région, a été rénové en 1996. Le portail de l’église, de style néo-gothique, est orné d’un oculus. L’église abrite aujourd’hui une Vierge à l’enfant en pierre, datée du XVIe siècle, classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1995, des fonts baptismaux taillés en pierre d’Euville et des bénitiers en marbre blanc de Carare. L’ancien mécanisme de l’horloge, en fer forgé, du XVIIIe fut restauré en 2007 et est classé Monument Historique.

Médias

Nature des travaux

Restauration de l’église communale (nettoyage de la façade, rejointoiement des pierres, remplacement d’un jambage, remplacement des abat-sons, d’une fenêtre située derrière la rosace au-dessus de la porte d’entrée, remplacement de 2 vitraux). Le coût des travaux s’élève à 41 789,45 € HT.

Vocation du site

Lieu de culte où des concerts et des expositions sont organisés.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine