• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Vierge nattée de l'église de Saint-Morillon

    La vierge aux cheveux nattés de ce retable du XVIIIe siècle daterait, elle, du XIVe !

    Eglise
    Retable
    Statue
    Collecte en cours
    Vierge nattée de l'église de Saint-Morillon
    pinMapSvgST MORILLON
    3 700
    3 700
    6 438

    58%

    Détails des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Les actualités
    2
    Les commentaires
    2
    Partager ce projet

    Le projet : restaurer une vierge nattée du XIVe siècle

    L'église de Saint-Maurille, à Saint-Morillon en Gironde, cache un trésor qui n'attend que votre soutien pour pouvoir être sauvé : une vierge nattée du XIVe siècle !

    Elle a la particularité de ne pas avoir de voile ; ses cheveux sont traités avec une minutie et un réalisme extrême et forment autour de sa tête une sorte de couronne, remplaçant élégamment le diadème que l'on retrouvait parfois.

    Si une souscription avait, en 2009, permis de collecter des fonds pour entretenir le patrimoine mobilier liturgique de la commune, cette opération se concentre sur le retable de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, de style classique et sur le statuaire de la chapelle de la Vierge.

    Pour réaliser cette restauration, il sera nécessaire de démonter le retable pour le consolider et le traiter. De même, les statues et de nombreux éléments seront amenés en atelier pour être nettoyés, mais aussi redorés, et parfois même recollés et reconstruits (notamment pour l'aile et le visage de l'ange). L'autel, quand à lui, sera nettoyé et sa polychromie reprise. L'ensemble sera évidemment replacé dans la chapelle afin de pouvoir être présenté au public.

    • 2009première souscription pour le mobilier de l'église
    • Janvier 2021Lancement de la souscription pour la vierge nattée
    • Printemps 2021Début des travaux
    • Juin 2021Fin du chantier !

    Le lieu et son histoire : les "pépites" mobilières sur les terres des "3M"

    La souscription concernant la restauration du retable de la Vierge nattée clôturera la mise en valeur des « pépites » mobilières de l’église Saint-Maurille.

    Sur la tête de la Vierge, bien peu classique, ni diadème, ni voile, pas de natte non plus, mais un « roulotté » très XXIe siècle. Le Fils, bébé rose et joufflu sait déjà qu’il dominera ce monde qu’il tient fermement dans sa main. Assis sur les genoux de sa mère, Jésus est encadré par ses grands-parents sainte Anne et saint Joachim qui semblent le guider sur le chemin plein d’embûches qui sera le sien. Une gloire surmonte le retable, rayonnement futur du Christ dans le monde.

    En outre, l’église Saint-Maurille permet l’évocation des 3 M : d’abord Montesquieu, seigneur de La Brède, ayant réuni par son acte d’achat les deux parties du village de Saint-Morillon a eu ses armoiries, reste de Litre, restaurées en 2007 et 2018, grâce à une souscription. Puis Montaigne dont la nièce Jeanne de Lestonnac s’étant retirée à Saint-Morillon pour méditer a fondé la Compagnie Marie- Notre- Dame destinée à l’éducation des jeunes filles bordelaises. Enfin Mauriac, ancien séminariste, venant se ressourcer dans une chartreuse saint-morillonaise rencontrait son ancien précepteur l’abbé Latrille. Abbé que l’on retrouve sur les tableaux de Pierre Gaston Rigaud, le « peintre des cathédrales », évoquant la vie du village au début du XXe siècle, exposés en l’église, restaurés eux aussi grâce à une souscription.

    Saint-Morillon est voisine de La Brède, où se trouve le château de Montesquieu, classé aux monuments-historiques et est à mi-chemin entre Bordeaux et Sauternes, dont les vins sauront vous charmer, tout autant que l'histoire de ce riche département.

    «
    On ne peut pas dire que cette œuvre, dans sa modestie, soit de nature à "tirer l'œil" dès l'entrée de l'église. [...]. Celle-ci, avec l'armoire eucharistique datée elle aussi du 14ème siècle, constituent les éléments mobiliers les plus anciens de l'église. Ce sont des éléments archéologiques du Moyen-âge ; rien qu'à ce titre, ils méritent protection.

    Françoise DELPECH, Zooarchéologue, Directeur de Recherche au CNRS honoraire

    »
    «
    Qui sait si la Vierge nattée de l’église Saint-Maurille n’a pas inspiré à Montesquieu cette lettre d’Ibben à Usbeck, datée de Smyrne en 1714, qui fait d’Astarté la sœur et l’amante du guèbre Asphéridon ?

    Florence MOTHE, Journaliste, Musicologue, Historienne et Ecrivaine

    »

    Les partenaires

    Conseil départemental de la Gironde
    https://www.gironde.fr/
    Commune de Saint-Morillon
    https://www.saint-morillon.fr/
    Partager ce projet
    Mise à jour le 08/04/2021

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Restons connectés

    Inscrivez-vous à la newsletter

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous