Situé au cœur du bocage bressan, le village de Confrançon a la particularité de compter deux bourgs. Le Logis Neuf est le plus peuplé, sa position privilégiée sur un axe de circulation à mi-chemin entre Bourg en Bresse et Macon lui a conféré un dynamisme économique qui s’est sans cesse renouvelé au fil des siècles : relais de diligence, hôtel, commerces de vélos, restaurants, gendarmerie, agence postale et plus récemment supermarché. En retrait de la « grande route », le bourg de Confrançon est quant à lui le lieu du vivre ensemble : mairie, église, école, cantine, salle des fêtes et plus récemment gymnase.

L’église Saint Pierre actuelle a été construite dans les années 1860 sur l’emplacement d’une ancienne église dont il ne subsiste aucune trace dans les archives communales en dehors de son emplacement sur un plan cadastral de 1806. De nombreux édifices religieux hérités des siècles précédents avaient alors souffert de l'outrage des ans et surtout de l'absence de réparations, accompagnée de diverses déprédations lors de la Révolution. Le Second Empire a vu la construction d’un grand nombre d’églises en France.

Dans le département de l’Ain, plus de 200 églises sur 450 ont été rebâties ou transformées à cette époque. Ces productions architecturales prendront fin en 1905 avec la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.

A Confrançon, selon le mémoire des dépenses rédigé par l’architecte Mr Charles MARTIN, seul l’ancien clocher a été conservé. Les matériaux issus de la démolition de l’ancienne église ont servi à l’agrandissement du presbytère et à la construction d’une dépendance de l’école.
La nouvelle église a été construite en pierres taillées et dans le style roman.

La statue en pierre de St Pierre est en pierre du XVIème siècle, la chaire et la stalle du chœur en bois datent du XIXème siècle, les décors intérieurs sont le fruit du travail du chanoine Taconnet en 1900. Composés d'ornements peints directement sur le parement des murs, colonnes, remplages, nervures et voûtes ainsi que de toiles peintes marouflées sur les murs, ils ont subi des dégradations importantes liées à l’humidité avant la rénovation de la toiture.

Médias

Nature des travaux

La souscription porte sur la rénovation des toiles marouflées et peintures du chœur dans l’abside de l’église, afin de sauvegarder ce patrimoine communal.

En faisant un don, vous participez à la préservation et la valorisation du patrimoine local !

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine