La restauration de la flèche de l'église Saint-Didier a bénéficié d'un soutien d’AG2R LA MONDIALE dans le cadre de son mécénat en faveur de la Fondation du patrimoine.

L’église de Oisy-le-Verger est située au sommet d’une colline. Elle est donc parfaitement visible sur un large territoire marqué par des marais et des terres basses. L’édifice possède un clocher dont la hauteur avoisine les 50 mètres, une partie de cet édifice est donc soumise aux intempéries.

L’église Saint-Didier possède une riche histoire. Le village de Oisy-le-Verger est de fondation très ancienne : le pouvoir des seigneurs d’Oisy est formalisé par un château médiéval relativement imposant qui fut assiégé au XIIème siècle.

A la fin du XVIIIème siècle, l’église se composait uniquement d’un clocher-tour en briques et déjà à cette époque, des travaux de réfection sont engagés à la suite du passage d’un ouragan qui soulève une partie du toit. La tour du clocher est reconstruite un peu plus tard entre 1817 et 1822 et une chambre de guetteur est réalisée. Ce n’est qu’entre 1854 et 1856 que l’église possède un clocher avec un étagement de tourelles et d’arcades. La tour est alors couronnée d’une flèche maçonnée en briques.

Plusieurs réparations interviennent entre 1876 et 1879 suite à des éboulements ou encore à la foudre.

En 1896, le beffroi des cloches est reconstruit et intègre un carillon.

La vie de cette construction est de courte durée car l’église est détruite avec les bombardements de la Première Guerre mondiale. L’église est reconstruite sur un dessin proche de ce qu’elle était avec des briques brutes de pays au mortier de chaux. Les charpentes sont réalisées en chêne et la couverture est assurée par des ardoises naturelles d’Angers. L’église ne subit aucun dommage durant la Deuxième Guerre mondiale.

En juin 1971, suite à un effondrement partiel de l’un des parements du clocher, l’architecte des Monuments Historiques convient que la flèche doit être supprimée puisque d’une part, elle ne présente pas une bonne pérennité au regard de son exposition et d’autre part, contraint la collectivité à des dépenses importantes.

Médias

Nature des travaux

De son côté, l’architecte des Bâtiments de France donne un avis contraire et conseille fortement aux élus de conserver la flèche qui pourrait être restaurée et protégée à l’aide d’une résine. Le Conseil Municipal de l’époque se rangera à l’avis de l’architecte des Bâtiments de France et les travaux de la flèche sont achevés en 1975.

Aujourd’hui, des dégradations importantes sur les parties hautes du clocher en briques, avec l’apparition de fissures et la chute de matériaux, ont obligé la commune à déconstruire la flèche lors d’une première phase de travaux en 2017. Une mise hors d’eau provisoire de la tour du clocher a ainsi été effectuée. La prochaine opération consiste à restituer une flèche haute présentant la même silhouette que celle d’origine mais qui sera reconstruite en bois avec une couverture ardoise afin d’alléger cet ouvrage.

Ce projet de restauration a été labélisé par la Fondation du patrimoine associée au Département à la demande de la commune, permettant à cet édifice non protégé au titre des Monuments Historiques de bénéficier de subventions publiques. Cette initiative a bénéficié de l'ingénierie du Département du Pas-de-Calais et de la Fondation du patrimoine.

Vocation du site

L'église d'Oisy le Verger est un lieu de culte.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine