Edifice millénaire situé au centre du bourg, l’église dédiée à Saint Martial représente un élément primordial du patrimoine historique et culturel de la commune, auquel la population est très attachée.


 
Le projet : restaurer une église du XVème siècle

N’hésitez pas à soutenir la rénovation de l’église Saint-Martial, un édifice témoin par son architecture de l’histoire religieuse de l’hexagone, située au cœur du circuit de la vallée de la Vézère. Afin de préserver ce patrimoine exceptionnel, la commune d’Orgnac-sur-Vézère a en effet récemment mis en place un programme de restauration et de mise en valeur de l’édifice.

Malgré un entretien régulier, notamment depuis la fin du XIXe siècle, cette bâtisse n’a de fait pas échappé au vieillissement naturel affectant l’ensemble des couvertures d’ardoises et de la charpente, dont certaines pièces sont gravement détériorées. L’intérieur de l’édifice n’est pas en reste : couvrements, murs, sol, installation électrique et éclairements sont en mauvais état voire dangereux. C’est donc dans ce cadre que la restauration de l’église Saint-Martial est apparue urgente pour la commune.

La dépense totale à engager est de presque 500 000 euros répartie sur une période de 6 ans, courant de 2018 à 2023.

 

Le lieu et son histoire : une église remaniée au grès des bouleversements historiques.

Dès le XIe siècle, une église est construite sous la protection des Vicomtes de Comborn. D’abord sous le patronage de l’Évêque de Limoges, la paroisse d’Orgnac dépendra ensuite des Pères de la Chartreuse du Glandier de 1219 jusqu’à la Révolution. En 1823, la paroisse est officiellement rattachée au diocèse de Tulle.

Typique des premières églises romanes limousines en milieu rural, les murs de la nef sont alors très épais tout comme ceux du chœur quadrangulaire, vestiges de l’édifice primitif. Au XVe siècle, à la suite des destructions massives de la Guerre de Cent Ans, l’église est reconstruite au niveau de la chapelle nord. Après la Contre-Réforme, un nouvel agencement transforme cette fois-ci profondément l’intérieur de l’édifice avec la construction de la sacristie et l’aménagement du chœur. Enfin au cours du XIXe siècle, la chapelle sud est elle aussi reconstruite, donnant à l’église son aspect actuel très épuré de croix latine.


Autour de son église, la renaissance du bourg d’Orgnac   

Malgré les subventions publiques attendues, la part complémentaire à trouver reste hors de proportion pour cette petite commune de 300 habitants. C’est pourquoi une collecte a été lancée par la mairie et l’association AESMOV (les Amis de l’Eglise Saint-Martial d’Orgnac-sur-Vézère), avec la Fondation du patrimoine.

Véritable témoignage des grands partis pris architecturaux ayant prévalu depuis l’An Mil, cette église attirent également de nombreux visiteurs grâce à la richesse de son mobilier et aux onze vitraux de Kim En Joong, artiste internationalement reconnu. Remarquable enfin pour la qualité de son acoustique, elle constitue à elle seul un atout majeur pour l’organisation de manifestations culturelles. Sa restauration permettra donc à l’ensemble du bourg de devenir un site attrayant et convivial.

 

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vos contreparties

  • pour 10€
    ou plus

    Inscription à la newsletter de la Fondation du Patrimoine en Limousin 

  • pour 20€
    ou plus

    Invitation personnelle à la manifestation inaugurant les travaux

  • pour 40€
    ou plus

    Adhésion aux amis de l'église Saint Martial d'ORGNAC-SUR-VEZERE

devenez acteur
de la fondation du patrimoine