Participer en étant acteur de la restauration de l'Eglise de Saint-Maurice de BENAYES.
L’église est citée à la fin duXe siècle dans le privilège de l’évêque de Limoges, attestant ainsi de l'ancienneté de l'existence d'un édifice religieux à Benayes. En 1025, elle est vendue au monastère d'Uzerche et au début du XIII siècle les écrits évoquent le prieuré de Benayes dans l'inventaire des biens de l'Abbaye Saint Martial de Limoges.

Au cours des siècles, elle a subi des transformations et des rénovations. A titre d’exemple, les peintures intérieures dateraient de la fin du XIXe siècle et furent, avec le sol, entièrement restaurés en 1999. Au début du XVIIIe siècle, des écrits faisant état de travaux nous apprennent que la charpente est terminée en 1736 et cette même année un dallage est posé pour la somme de 625 livres ! Les dernières restaurations intérieures et extérieures de 2001, donnent à l’édifice son aspect actuel. Un éclairage extérieur fut mis en place en 2007.

Cette église romane se démarque notamment par son « <clocher mur » lui rendant une allure architecturale élégante.

Le patron de l’église peint par Willette 

Dans le chœur de l’Eglise, on peut admirer un tabernacle en bois doré et une piéta représentant saint Maurice, peinte par Adolphe Léon Willette, artiste né en 1857 à Châlon-sur-Marne et mort en 1926 à Paris. Il fut à la fois peintre, illustrateur affichiste et caricaturiste. Cet artiste ignora tout à la fois le courant impressionniste et l’académisme alors à la mode.
La tradition orale nous renseigne que la tête du saint serait le portrait de son professeur Alexandre Cabanel, à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il se serait amusé à la caricaturer.

Un challenge chiffré pour l’église de Benayes !

La restauration de l’église fait partie de la valorisation de la commune, témoin de l’histoire qu’il convient de préserver et de mettre en valeur pour les générations à venir. Elément du passé, il s’inscrit ainsi dans l’histoire actuelle et future de la commune. Aujourd'hui il est nécessaire de restaurer la chapelle et la sacristie.

Pour mener à bien ce projet de sauvegarde et de restauration de l’église évalué à près de 10 000 € HT.

Ainsi, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, la municipalité de Benayes a décidé de lancer une souscription publique, qui fait appel au Mécénat Populaire et au Mécénat d’Entreprise, afin d’alléger la charge communale. Chacun, particulier, entreprise, profession libérale, association, pourra participer ainsi à ce grand projet de sauvegarde et de valorisation du Patrimoine National de proximité.

Cette campagne est réalisée avec le concours des 3 entreprises citoyennes :

Super U, SAS CONTANT ENTREPRISE, LASCAUX Travaux publics, terrassement, VRD.

Médias

Nature des travaux

Travaux de restauration sur la chapelle et la sacristie de l'Eglise Saint-Maurice de BENAYES

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine