Le village de <strong><span style="color:rgb(169, 76, 0)">Carsan </span></strong>est situé dans le Gard Rhodanien, entre les Gorges de l’Ardèche et la Vallée de la Cèze. Le territoire de la commune bénéficie d’une position exceptionnelle, qui en fit, au fil de l’histoire, un lieu de retraite et de passage envié des seigneurs ou des envahisseurs. Le village est serré autour de son église. Sur la place centrale du village, on trouve la grande croix, la mairie construite en 1875, la fontaine et l’église romane.<br/><br/> <strong><span style="color:rgb(169, 7, 3)">L’église de Carsan </span></strong>est le plus ancien monument de la commune. Inscrite à l’Inventaire des Monuments Historique depuis le 24 juin 1976, elle est considérée comme l'une des plus belles et des plus anciennes de la région.<br/><br/>

Médias

Nature des travaux

<span style="color:rgb(169, 7, 3)"><strong>Nature des travaux : </strong></span><br/> Restauration de l’escalier d’accès au clocher<br/><br/> <strong><span style="color:rgb(169, 7, 3)">Montant des travaux* : 61 126 € H.T.</span></strong><br/> Montant des subventions* : 39 720 € *<br/> Part restant à la charge de la Collectivité * : 21 406 € H.T. *<br/><br/> <em>* Ces montants sont susceptibles d’évoluer en fonction des travaux</em><br/>

Vocation du site

Elle est le témoin irrécusable d’un christianisme qui s’est développé sous l’influence des grands monastères voisins comme la Chartreuse de Valbonne. Ainsi, le 11e siècle nous a laissé un édifice en forme de croix latine orientée vers l’est, typique du premier Art Roman. La simplicité de la taille fruste, façonnée au pic des pierres de calcaire dur, force notre admiration.<br/><br/> Pourtant elle a traversé le temps et subi les foudres de l’Histoire. Ainsi, lors de la fondation du prieuré de l’Hermitage de Notre-Dame de Carsan en 1424, elle est inhabitable et nécessite une première réparation. Pendant les guerres de religion en 1650, elle est en ruines, ses murailles s’affaiblissent. En 1714, la nef est en mauvais état, sa couverture en ruines affaiblit la voûte. En 1780, la réfection de la toiture remplace les lauzes pour des tuiles. Puis, l’abbé Lambert en 1865, fait ouvrir des fenêtres à vitraux et repeindre l’intérieur. Plus tard, un clocher imitant la tour fenestrelle d’Uzès est érigé sur la coupole qui deviendra, au fil du temps, pour les habitants du village, un symbole respecté. Plus récemment, en 1975, la restauration avec le décroûtage intérieur, la consolidation des piliers, la réfection de la toiture, la consolidation de la voûte sont entreprises par l’association « Pour la sauvegarde de Carsan ». En 1976, l’église est protégée au titre des Monuments Historiques, succédant ainsi au classement de la statue Notre-Dame de Rousigue en 1906, qui attire les pèlerins annuellement à la veille de l’Assomption.<br/><br/> Aujourd’hui l’escalier d’accès au clocher, se désolidarise de la structure de l’église et présente un danger imminent. Sa restauration urgente s’impose.<br/><br/> Pour sauver ce patrimoine, une souscription publique est organisée, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Cette souscription doit permettre aux entreprises, habitants et amis, de participer au financement des travaux et de témoigner leur attachement à ce remarquable patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine