EGLISE DE COMBLES EN BARROIS

Symbole de l’histoire de Combles-en-Barrois, dominant le cœur de la commune, l’église de la Nativité a été construite au XVème siècle et XVIème siècles.

Cet édifice se compose de deux parties distinctes :

- une nef du XVème siècle, basse, voûtée de croisées d’ogives simples,

- un transept et une abside à cinq pans construits au XVIème siècle, en pleine époque Renaissance. L’aspect majestueux du transept et de l’abside est rehaussé par un voûtement d’église-halle complexe de liernes et de tiercerons, avec clef pendante au-dessus du maître –autel. A l’extérieur, quelques pinacles subsistent, surmontant les contreforts du transept.

L’église n’est pas classée dans le patrimoine des Monuments Historiques, mais trois œuvres d’art sont inscrites à l’inventaire des objets mobiliers protégés de la commune (arrêté du 16/01/1991)

1. La Vierge à l’enfant – Pierre taillée (Fin du XVème siècle)

La Vierge, enveloppée d’un manteau aux nombreux plis cassés, vêtue d’une robe à encolure droite, porte son Enfant sur le bras droit. Le sculpteur a accentué ici l’aspect maternel humain de Marie : les deux visages se joignent dans un dialogue intime.

2. La Chaire – chêne sculpté (1703)

Comme le rappelle l’inscription gravée sous l’abat-voix, cette chaire à prêcher a été  érigée à la demande de François Pichaucourt, religieux de l’abbaye Jeand’heurs, nommé curé de Combles en 1692. Elle est décorée d’acanthe et de guirlandes de feuilles de laurier. La cuve, dont les panneaux sont ornés de médaillons représentant les quatre évangélistes avec leurs attributs respectifs, est soutenue par un culot orné de monstres marins. L’iconographie montre les représentations, sur la montée d’escalier de l’Annonciation et des deux Pères de l’Eglise Saint Ambroise et Saint Augustin. Sur le dossier est sculptée une image du pélican nourricier. L’ensemble est surmonté par une couronne monumentale.

3. Le Christ en Croix – Bois polychrome (XVIIème et XVIIIème siècles)

« Ce Christ est d’une belle facture, réalisé avec sensibilité, et dont les drapés du périzonium* de Croix traduisent un dynamisme que l’on trouve peu souvent dans notre région » (dixit le Conservateur des Monuments Historiques)

*(Le périzonium est l’étoffe qui cache la nudité du corps du Christ dans les représentations du la Crucifixion)

Médias

Nature des travaux

La commune a réalisé une première tranche de travaux qui comprenait la consolidation des contreforts du chevet, ainsi qu’un hydrogommage partiel et la mise en accessibilité de l’église aux personnes à mobilité réduite.

Elle envisage de poursuivre le nettoyage des pierres afin d’uniformiser l’église, de consolider un contrefort et effectuer diverses reprises en maçonnerie.

Elle projette également de réaliser des travaux intérieurs qui consistent en la fixation de pierres qui menacent de tomber et la pose de témoins quant à l’évolution des fissures.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE DE COMBLES EN BARROIS
  • EGLISE DE COMBLES EN BARROIS

    Mairie de Comble-en-Barrois

  • EGLISE DE COMBLES EN BARROIS
  • EGLISE DE COMBLES EN BARROIS
  • EGLISE DE COMBLES EN BARROIS