La commune d’Eaux Puiseaux a été créée en 1849 et de ce fait possède une église qui a été construite entre 1853 et 1864, bel exemple de la construction du XIX siècle, en briques et parement champenois. L’église de l’Assomption de la Vierge, a été érigée par un entrepreneur de Bar/Seine, Monsieur Verdy, sur les plans d’un architecte Troyen, Mr Boulanger.

L’église est orientée au Nord et son plan affecte la forme d’une croix latine et se compose d’une nef, d’un transept et d’un sanctuaire à trois pans. Sur la façade, une tour carrée forme la première travée de l’église, tour surplombée par une toiture pyramidale en briques, en forme de clocher. Au dessus de la porte d’entrée, un bandeau à quatre trilobes en haut relief sert d’appui à la grande fenêtre ogivale ; dans les trilobes sont sculptés les symboles des quatre évangélistes.

La simplicité de la nef et son ordonnance donne un aspect saisissant de grandeur et le système de construction sans voutes rappelle les anciennes basiliques à charpentes apparentes.Le choeur et les deux chapelles latérales déterminent le transept. La voûte en charpente repose sur les quatre piliers d’angle. Il est à noter, dans la chapelle de droite, une statue de la Vierge, provenant de la « sainterie » de Vaucouleurs ; dans la chapelle de gauche, deux statues remarquables de la « sainterie » de Vendeuvre : saint Vincent (1850) et saint Nicolas (1858).

Le sanctuaire est éclairé par cinq fenêtres avec meneaux les divisant en deux parties en pointe d’ogive et d’un trilobe. Le maitre-autel est en bois, et sur le devant de cet autel, est représenté le Christ bénissant entouré des quatre évangélistes. Cet ensemble a été sculpté par Mr. Charton, sculpteur à Dampierre (Aube) au milieu du XIXème siècle.

Depuis février 2015, l’église possède sur toutes ses verrières, un ensemble contemporain de vitraux sur le thème de La création »,oeuvre réalisée par la Manufacture Vincent Petit.

Médias

Nature des travaux

Véritable signe et emblème de la commune , le clocher de l’église subit depuis 160 ans les assauts du vent, de la pluie et du gel. Malgré plusieurs petites réparations faites sur les 20 dernières années, l’étanchéité est à revoir complè-tement de la flèche aux abats sons.
Nous avons fait appel à un architecte du patrimoine, conseillé par le service d’Architecture des Bâtiments de France, celui-ci a lancé une restauration lourde et complète incluant l’étanchéité totale de la flèche au socle de la tour et la restauration interne et externe des éléments pierre abimés.

Vocation du site

Lieu cultuel

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine