La chapelle de Laverdines est atypique, que ce soit par son histoire ou par sa situation géographique.
En 1870, la guerre faisait rage. Claude Gindre, un soyeux Lyonnais qui avait acheté le château de Laverdines en 1860, fit le vœu de construire une chapelle si les Prussiens ne passaient pas la Loire. Lyonnais d’origine, il fit construire en 1873 une chapelle sur le modèle de Notre Dame de Fourvière. Ainsi comme Notre Dame de Fourvière surplombe la Saône, la petite chapelle de Laverdines domine la vallée de la Vauvise…
L’ancienne église romane étant en ruine, cette chapelle, destinée à l’ensemble des habitants de Laverdines, fut construite en dehors de l’enceinte du château. L’intérieur est très lumineux et ses vitraux colorés lui donnent une gaieté particulière par matinée de beau temps…
Située sur une hauteur, elle est entourée de verdure, prés et bois l’environnant. Cet aspect champêtre assez singulier allié à sa petite taille attire encore aujourd’hui jusque des habitants des communes alentours qui souhaitent y être baptisés ou mariés. Les familles d’anciens habitants sont toujours plus nombreuses à la messe annuelle.
En 1983 la chapelle a été cédée par ses propriétaires pour un franc symbolique à la commune.
Malgré la qualité reconnue de la construction pour l’époque, après un siècle et demi, des réparations s’avèrent aujourd’hui nécessaires.

Médias

Nature des travaux

La première partie des travaux consiste à mettre le bâtiment hors d'eau avec des travaux de toiture principalement. Dans un deuxième temps, les façades seront reprises.

Vocation du site

Cet édifice restera un lieu de culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine