La première église ou le premier oratoire au Vieux Bourg remonterait à Saint-Gall au VII e siècle. En forme de croix latine, elle comprend une nef avec bas-côtés nord de 4 travées, un transept, et un chœur. La nef remonte au XVIe siècle, comme les vitraux, tandis que les bras du transept, le chœur et la sacristie ont été construits au XVIIe siècle, et le porche sud-est au XVIIIe siècle. Elle n'est pas classée parmi les monuments dits « historiques, mais est inscrite à l'inventaire supplémentaire depuis le 6 février 1926 et son histoire n'est pas quelconque pour autant ».

 

Après la révolution, l'église du Vieux Bourg étant en ruine, le conseil municipal décide d'abandonner cet édifice pour en construire un autre à la Bernardaie, également dédié à Saint-Pierre. Le chantier est lancé en 1834 mais la population se déchaîne, les gendarmes doivent protéger les maçons et les habitants vont défaire leur travail pendant la nuit. La construction dure neuf ans, mais les paroissiens mettent un siècle avant d'accepter ce changement.


L'église du Vieux Bourg fait partie des éléments indissociables de notre patrimoine communal et, en tant que tel, mérite toute notre attention, quelles que soient les convictions religieuses des uns et des autres.

 

 

Médias

Nature des travaux

En 2006, le conseil municipal, vu le mauvais état de l'édifice, mais également l'attachement de la population locale pour ce patrimoine, décide d'entreprendre un important programme de restauration. Celui-ci est établi en plusieurs phases : Les phases 1 et 2 sont entreprises en 2007-2008 – une nouvelle phase est envisagée en 2009-2010.
Comme pour tout bien immobilier, le poids des ans a altéré l'état général du bâtiment et malgré un entretien régulier, un programme de rénovation plus conséquent s'est avéré nécessaire.

Vocation du site

Lieu de culte

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine