L’église de Roche, édifiée en 1682 sous la forme d’une simple chapelle pour échapper à la tutelle de Chalèze, est située dans la partie basse de la commune, au coeur de l’ancien village et devant laquelle étaient, autrefois, la place publique et le four banal.

Depuis cette date, elle a été remaniée à plusieurs reprises : agrandissement, exhaussement du clocher, construction de deux chapelles latérales de part et d’autre de la nef centrale, établissement d’une tribune. Jusque dans les années 1940, le choeur était orné de peintures en trompe-l’oeil et nanti de plusieurs statues.

Les cloches, qui sonnent tous les jours à midi, sont la quatrième génération puisque la cloche d’origine fut remplacée en 1769, puis une autre prit la relève en 1833, remplacée à son tour par deux autres en 1938 qui sonnèrent à toute volée à la libération de Roche le 8 septembre 1944.

Médias

Nature des travaux

Temple décadaire à partir de 1792, lieu de réunion des Assemblées primaires, elle souffrit beaucoup de la tourmente révolutionnaire. Son clocher avec dôme à l’impériale a été recouvert de tuiles vernissées au début des années 1980 et le toit de la nef entièrement refait en 2007.

Les ans et les intempéries ayant bien sali et détérioré le crépis, il est à présent nécessaire de redonner aux murs extérieurs une nouvelle jeunesse, un aspect propre et net qui fasse honneur à l’histoire de ce bâtiment cultuel qui accueille aussi bien les offices dominicaux que les autres célébrations liturgiques (mariages etc.) et les concerts.
Le coût de ces travaux est estimé à près de 60 000 € HT.

Tous les Rochois sont concernés par cette souscription publique, car il s’agit de leur village, de «leur» église.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine